Plantes carencées… découvrez les 4 signes précurseurs pour agir à temps

Avez-vous déjà eu ce problème avec vos plantes ?

décoloration-plante
Décoloration anormale de feuilles

Un matin, vous constatez avec tristesse que les feuilles se décolorent anormalement. 

Pourtant, vous êtes aux petits soins pour elles ! Vous les changez de place pour leur donner une meilleure exposition et vous veillez à les arroser toutes les semaines comme il faut…

Malgré tout, ses feuilles continuent à perdre leur beau vert… Pire ! Elles finissent par sécher, puis tomber…

Si seulement les plantes pouvaient parler, tout serait tellement plus simple… !

Bonne nouvelle : elles le font !
Mais elles miment, elles murmurent… et c’est à nous d’apprendre à décoder leurs signaux.

Un signe qui ne trompe pas : la décoloration des feuilles !

La décoloration anormale des feuilles des plantes s’appelle la chlorose !
(Et elle n’a rien à voir avec l’automne, il faut donc observer vos feuilles toute l’année).

Bien souvent, la décoloration s’accompagne par un ralentissement de la croissance ou par une perturbation dans le fleurissement.

Tous ces symptômes sont les résultats d’un seul et unique problème : une carence en minéraux !

Bien qu’une plante soit composée à 90 % de carbone, d’hydrogène et d’oxygène (qu’elle trouve dans l’air et l’eau), elle a besoin de quelques minéraux pour faire tourner sa machinerie interne.

C’est un peu comme une pointe de sel ou d’épice pour relever tout un plat. Sans ce minuscule ajout, plus rien n’a de saveur. Cette présence infinitésimale est essentielle pour la plante.

En cas de disette, voici ce qui se passe :

Votre plante va essayer de recycler les minéraux qu’elle utilise déjà. 

Elle va les déplacer des vieilles feuilles, qui sont moins productives, vers les jeunes feuilles pleines d’avenir. Cela explique pourquoi certaines parties de votre plante perdent de leur couleur.

3 cas possibles, que vous avez sûrement observés cette année :

  • Si les feuilles du bas de la plante (donc plus anciennes) se décolorent, cela indique alors une carence en azote, phosphore, potassium ou magnésium.

  • À l’inverse, une fois que certains minéraux sont installés dans un compartiment d’une feuille, ils sont impossibles à « déménager » ailleurs !

     

Dans cette situation, ce sont les feuilles du haut de la plante (les plus jeunes et récentes) qui vont se décolorer : ce cas indique une carence en fer, calcium ou bore.

    • Sur une même feuille, la décoloration peut prendre une allure différente ! Là encore, cette caractéristique est une indication de votre plante qui vous parle… 

Bon à savoir :

Observez bien la feuille décolorée.
Si elle se décolore :

  • plus ou moins régulièrement sur le tour. Elles deviennent vert foncé, pourpre ou violet = carence en phosphore,
feuille-carence-phosphore
  • entre les nervures = carence en calcium, magnésium ou fer
feuille--carence-calcium
  • irrégulièrement et s’aggravant de l’intérieur vers l’extérieur. La feuille brunie et se dessèche = carence en potassium ou calcium
Feuille-brunie
  • sur toute la feuille = carence en azote ou fer

Ces carences peuvent avoir 2 origines :

1. Soit les minéraux ne sont tout simplement pas dans le sol, d’où le manque ! Il faudra alors compenser ce manque par un engrais adapté

Par exemple : pour une carence en azote, il existe des « engrais coup de fouet » comme la poudre de sang ou la corne broyée. Pour le potassium, vous pouvez faire un apport de cendre alors que pour le phosphore il existe de solutions à base de poudre d’os.

2. Soit les minéraux sont dans le sol, mais la plante n’arrive pas à les attraper ! Dans ce dernier cas, ce problème est lié au pH du sol : par exemple un sol trop basique diminue la biodisponibilité du fer pour la plante, d’où la carence.

Chlorose-ferrique
Chlorose ferrique

Ces décolorations arrivent plus souvent en intérieur. 

Pourquoi ? La plupart d’entre nous arrosent nos dulcinées avec de l’eau du robinet, un peu trop calcaire.

Voici comment y remédier :

  • Sur le court terme pour corriger le pH :  vous pouvez ajouter un peu de jus de citron ou de vinaigre blanc dans l’eau d’arrosage. Comptez 1 à 2 cuillères à soupe pour un arrosoir de 10 l.

  • Sur le long terme : filtrez l’eau pour l’adoucir ou utilisez de l’eau de pluie.

Il ne vous reste plus qu’à surveiller vos plantes ! Vous avez maintenant les éléments de base pour comprendre leur langage muet 🙂

Il est temps de prendre soin de vous
… et de vos plantes ! 

 Florence
Saine Abondance

 

Crédit photos : Shutterstock

Facebook

4 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.