L’infolettre gratuite de la permaculture pour tous, partout !

Cette association végétale complètement inédite !

Avez-vous déjà pensé à associer des endives avec des courgettes et des tournesols chez vous ?

Plants de tournesol

Voici les points forts de cette association 

La courgette se plaît aux côtés de tous les légumes, néanmoins sa taille imposante empêche bon nombre d’associations.

C’est pour cette raison que nous vous recommandons de l’associer avec le tournesol : en grandissant, il va dépasser en hauteur la courgette, ce qui facilitera son développement.

Quant à l’endive, elle se plait avec la plupart des légumes. Ici, semez-la au sud des courgettes et des tournesols pour qu’elle soit bien exposée au soleil.

Ainsi, chacun profitera des bienfaits de ses voisins !

Et la biodiversité dans tout ça ?

Les tournesols attireront de nombreux pollinisateurs, ce qui favorisera la pollinisation des courgettes (si importante pour la formation de ces beaux légumes). De leur côté, les courgettes maintiendront les pieds du tournesol au frais grâce à leur feuillage étalé. Les endives, elles, se développeront tranquillement dans l’espace restant.

Ainsi, au lieu de récolter une culture sur une même surface, vous allez en récolter trois.

Pas mal quand on a un espace un peu limité !

Comment procéder à l’installation ?

Dans cette association, nous installons courgettes et tournesols le même jour, directement au jardin, dès le mois de mai

Commencez par humidifier le sol. Vous pouvez ensuite tracer un sillon et semer 1 à 2 graines de tournesol tous les 30/40 cm entre deux futurs plants de courgette qui seront, eux, espacés d’un mètre. Refermez le sillon, tassez, et arrosez une seconde fois. Recouvrez ensuite le rang avec un léger paillage. Vous avez terminé !

Il faudra tout de même veiller à ce que le sol reste humide jusqu’à la levée de vos graines.

Une fois vos graines sorties de terre, vous pourrez éclaircir si besoin pour ne garder qu’un plant tous les 30/40 cm. S’il y a des trous à certains endroits, n’hésitez pas à repiquer les plants éclaircis.

Comment entretenir ma culture ?

Le tournesol géant est vorace : sa taille finale dépendra du sol dans lequel il a poussé. Nous vous conseillons, dans cette association, d’ajouter un peu de compost à son pied.

Mis à part cela, les plants bénéficieront des arrosages des courgettes.

Dans certaines régions venteuses où le jardin est mal exposé, il faudra peut-être prévoir des tuteurs pour vos tournesols. Vous pouvez aussi vous diriger vers des variétés à la croissance moins exubérante…

Et pour l’endive ?

L’endive se sème de préférence en mai, mais on peut encore la semer jusqu’à la mi-juin. La culture dure ensuite environ 6 mois, période durant laquelle la racine va pouvoir grossir. Après cette période, on récolte les racines, on les laisse cicatriser, puis on peut les stocker et commencer à les forcer au gré des besoins pour récolter les chicons.

Ici, semez les endives devant les courgettes et les tournesols, bien exposées plein sud

Le semis de l’endive est assez simple à réaliser.  Après avoir créé un rang propre où le sol est à nu, vous pouvez semer vos graines à 1 cm de profondeur. Arrosez ensuite copieusement, et maintenez bien le sol humide jusqu’à la levée.

Une fois vos endives sorties de terre, vous pourrez attendre environ 2 semaines et éclaircir pour ne garder qu’un plant tous les 15/20 cm.

Évitez les apports de compost ou pire, d’engrais azoté, même bio, sur votre rangée d’endives : trop d’azote augmente les risques de maladies lors du forçage.

Comment entretenir mes endives ?

L’endive appréciera des arrosages réguliers durant sa croissance. Pensez à lui ajouter un paillage si vous le pouvez.

À part cela, vous n’aurez pas grand-chose à faire : l’endive est assez vigoureuse, tant qu’un rongeur ne passe pas par là pour grignoter toute la racine…!

Le saviez-vous ?

Les espèces du genre « cucurbita » ont été consommées et sélectionnées par les amérindiens pendant des milliers d’années. Les plus anciennes traces de domestication de courges ont été retrouvées au Mexique, elles seraient vieilles de 7000 ans avant J-C.

Les courges ont été introduites en Europe par les conquistadores au 16e siècle. Notre courgette moderne est le résultat d’une longue sélection: ce furent les italiens, au 18e siècle qui sélectionnèrent une variété de courge à la peau tendre et consommable lorsqu’elle était récoltée immature. Comme « la découverte d’un nouveau mets fait plus pour le genre humain que la découverte d’une étoile », cette nouvelle « courge d’Italie » fut rapidement diffusée dans les régions méditerranéennes.

Lorsqu’elle arriva en France, elle prit alors le nom de « courgette ».

Vous êtes fin prêt pour épater votre entourage avec cette association inédite dans votre potager ! 😊

Crédit photos: Shutterstock

Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous partez déjà ?

Avant de partir recevez gratuitement votre Guide PDF Gratuit ! Découvrez comment l’utiliser ? Est-il bon pour vos plantes ? Que faire avec du marc de café ?

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuit Saine Abondance. Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.