L’infolettre gratuite de la permaculture pour tous, partout !

6 auxiliaires à attirer au jardin

Depuis que vous entendez parler de permaculture, vous entendez parler d’auxiliaires. 

Les auxiliaires sont cette petite faune de l’ombre qui vous aident au jardin au quotidien. 

Et ce, sans même que vous ayez à le demander.

Mais qui sont ces auxiliaires, alliés du jardinier, comment vous sont-ils utiles au jardin et comment les attirer ? 

Le hérisson, ce super-héros

Vous avez dit nuisibles ? 

Le hérisson en fera son festin ! 

Le hérisson raffole des limaces, escargots, sauterelles, hannetons et charançons qui hantent vos potagers. 

Ce protecteur du jardin revêt une nouvelle fois sa cape de piquant pour s’attaquer aux vipères et aux espèces toxiques grâce à son système digestif sans pareille et sa mâchoire puissante ! 

Allié du jardinier, il protégera vos cultures de manière écologique et naturelle, adieu les produits chimiques. 

Comment l’attirer ? 

De l’eau, des accès, des cachettes et le tour est joué ! 

Par contre, bannissez les produits chimiques, ils risqueraient de le tuer !

La solution contre les insectes nuisibles

Les oiseaux, ces précieux alliés

Ces petites boules de plumes qui peuplent vos potagers et vos rebords de fenêtres s’avèrent être de redoutables prédateurs ! 

Un oiseau insectivore est capable de manger son propre poids en insectes en une seule journée. 

Et ceux qui délaissent les insectes alors ? 

Ils sont tout aussi utiles pour votre jardin permacole ! 

La nature est bien faite : leurs habitudes concordent parfaitement avec la croissance et la fructification des plantes.

Pour les attirer, il faut multiplier les points de nourrissage et leur fournir des abris ! 

Et oui, voler est épuisant et l’hiver un coup de pouce n’est pas de trop pour leur fournir l’énergie nécessaire. 

Les abris, quant à eux, sont primordiaux pour les aider face à leurs nombreux prédateurs. 

La chauve-souris, ce fabuleux animal

La chauve-souris possède un atout de taille qui lui permet d’être un allié du jardinier.

Ce mammifère volant, bien que tout petit, doit se nourrir.

Pour se nourrir, elle chasse ! 

Et elle ne chasse pas n’importe quoi, elle poursuit les insectes ! 

Pour activer son radar et voler si rapidement toute la nuit, la chauve-souris a besoin d’énergie. 

Pour ce faire, celle-ci ne mange pas un ou deux insectes… 

Elle en engloutit pas moins de 500 par heure ! 

Elle ne fera donc qu’une bouchée de vos moustiques et papillons de nuit. 

C’est une arme redoutable et qui plus est naturelle contre les insectes qui envahissent votre jardin. 

Mais ce n’est pas tout ! 

Une autre ressource se cache dans ses excréments ! 

En effet, ceux-ci sont un concentré d’azote, de phosphore et de potassium. 

Un parfait engrais pour votre jardin ! 

Pour l’attirer, là encore, bannissez les pesticides ! 

De nuit, éteignez les lumières artificielles. 

Préservez les lieux d’hibernation et rendez-les accessibles : combles, caves, volets, arbres creux…

Enfin, préservez-les des prédateurs et surtout de vos matous en leur imposant un couvre-feu dès la sortie de ce petit allié.

Les pollinisateurs à la rescousse

Les abeilles, reines de la pollinisation, sont les plus connues ! 

Mais elles sont loin d’être les seules à virevolter dans votre jardin.

Bourdons, mouches, coléoptères, papillons…

Ils sont très nombreux à contribuer à la pollinisation de nos précieuses plantes !

Pourquoi les nomme-t-on pollinisateurs ? 

Tout simplement car ils transportent le pollen nécessaire à la fécondation des plantes.

Ce processus est primordial au fonctionnement de notre écosystème.

Environ 80% des espèces cultivées en Europe sont dépendantes des pollinisateurs ! 

Sans eux, vous ne pourriez pas déguster de pommes par exemple. 

Comment les attirer ? 

Privilégiez des plantes riches en nectar ! Ils s’en nourrissent ! 

Et surtout, luttez contre les pesticides, ce sont leur bête noire !

L’allié souterrain auquel on ne pense pas forcément

Le ver de terre, un allié souterrain 

Il est l’allié de l’ombre du jardinier mais son rôle n’en est pas moins important.

Le ver de terre est un acteur incontournable de la fertilité naturelle du sol

Il transforme les débris végétaux en matière organique. 

Il entraîne ces débris dans les profondeurs du sol favorisant sa fertilité. 

Et remontent des abysses les nutriments nécessaires au bon développement des plantes.

Grâce à ce petit être, vie microbienne, aération et drainage du sol sont assurés.

Pour l’attirer, évitez les produits chimiques et les traitements. 

Il adore le paillage et le compostage en surface ! 

Si vous bêchez votre sol, attendez la fin d’après-midi ou les temps de pluie afin que le sol ne soit pas asséché.

La coccinelle, une parmi tant d’insectes

Les insectes sont vos amis 

Parmi toutes les espèces vivantes, la moitié sont des insectes ! 

Ils sont assez méconnus du grand public pourtant, ils pollinisent, recyclent la matière organique et servent de nourriture pour énormément d’espèces tels que les oiseaux. 

Quelques exemple d’insectes utiles au jardin : 

Les syrphes, les chrysopes, les coccinelles, les punaises, les araignées, les perce-oreilles.. 

Cette liste est non exhaustive. 

En réalité, énormément d’insectes sont les alliés du jardinier. 

Mais pourquoi sont-ils des alliés? 

Ils contribuent, eux aussi, à la pollinisation même si c’est dans une moindre mesure face aux insectes dits pollinisateurs tels que les bourdons, les abeilles … 

Ils régulent les populations d’autres insectes qui peuvent être nuisibles en trop grande quantité tels que les pucerons, la mouche du chou, la piéride du chou, etc. 

Comment favoriser la présence de ces insectes auxiliaires ? 

Il faut leur offrir le gîte et le couvert !

Nous vous conseillons de vous informer sur chacun de ces petits alliés en fonction des nuisibles présents dans votre jardin. 

En effet, ils se nourrissent différemment les uns des autres et ne logent pas aux mêmes endroits. 

Aussi, n’oubliez pas que l’hiver est rude pour les insectes et qu’un coup de pouce avec des boîtes d’hivernage adaptées à chaque espèce peut leur être fort utile. 

Vous avez désormais toutes les clefs pour faire de votre jardin un havre de paix pour les auxiliaires !

Crédit photos : Shutterstock

Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre PDF GRATUIT !

Si vous avez déjà des feuilles mortes chez vous, ramassez-les, en effet vous pouvez en faire du terreau pour fertiliser votre sol !
Découvrez la recette dans ce PDF gratuit !

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuit Saine Abondance. Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.