L’infolettre gratuite de la permaculture pour tous, partout !

6 purins pour soigner naturellement votre jardin

Le purin est une recette miracle pour soigner naturellement votre jardin.

Le purin est un produit obtenu à partir d’une plante qui a macéré. 

Selon la plante utilisée pour sa confection, le purin a différentes vertus. 

Par exemple, il peut être antiparasitaires, fertilisant voire activateur de compost !

Quelques règles à respecter avant de vous présenter les différents purins : 

Fabriquez votre purin dans les meilleures conditions hygiéniques possibles.

Utilisez des contenants bien stérilisés.

Désinfectez systématiquement vos outils.

Lavez bien les plantes avant leur macération et utilisez de l’eau potable.

Partons à la découverte de nos purins : 

Les orties, idéales pour un purin, et pas que..

Le purin d’ortie

L’ortie est fertilisante, antiparasitaire et accélérateur de décomposition pour votre compost !

Et oui l’ortie a plus d’une corde à son arc. 

Le purin d’ortie peut être utilisé comme insecticide, acaricide et fongicide ! 

C’est un engrais naturellement riche en azote et en fer. 

Il favorise la croissance des plantes. 

Et il rend celles-ci plus résistantes face aux maladies. 

Suivez la recette :

1 kg de feuilles fraîches, 10 litres d’eau et un seau ! 

Hachez les feuilles et faites-les macérer plusieurs jours dans l’eau en prenant soin de remuer chaque jour votre mélange. 

Votre purin sera prêt quand il n’y a plus de bulles d’air qui se forment lorsque vous brassez (signe que la fermentation est terminée). !

Filtrez, réservez votre préparation et utilisez les déchets dans votre potager ou dans votre compost ! 

Votre purin peut être conservé plusieurs mois en veillant à ce qu’il soit à l’abri de la lumière et de la chaleur.  

Pour l’utiliser sur vos plantes, il vous faudra le diluer : utiliser 1 litre de purin pour 9 litres d’eau.

La prêle, bienfaisante pour le jardin et le jardinier

Le purin de prêle

La prêle revêt plusieurs atouts également. 

Ce purin est utilisé comme fongicide 

De ce fait, son purin aide les plantes à lutter contre les champignons. 

Elle prévient de nombreuses maladies comme la moniliose, le mildiou, la tavelure, la cloque du pêcher, la rouille, etc. 

Suivez la recette :

1 kg de feuilles fraîches, 9 litres d’eau et un seau (non métallique) ! 

Hachez les feuilles et faites-les macérer une à deux semaines dans l’eau en prenant soin de remuer chaque jour votre mélange. 

Votre purin sera prêt lorsqu’il est devenu noir et que vous obtenez une purée de feuilles au fond du récipient.

Filtrez, réservez votre préparation et utilisez les déchets dans votre potager ou dans votre compost ! 

Votre purin peut être conservé plusieurs mois en veillant à ce qu’il soit à l’abri de la lumière et de la chaleur.  

Pour l’utiliser sur vos plantes, il vous faudra le diluer : utiliser 1 litre de purin pour 9 litres d’eau.

La magnifique consoude

Le purin de consoude

La consoude n’a pas à rougir face à ses compères.

Potasse, phosphore, calcium, elle en regorge !

Complémentaire au purin d’ortie, le purin de consoude est le roi pour stimuler la croissance des jeunes pousses. 

Et oui, c’est un excellent fertilisant ! 

Appliqué sur les rosiers, il sera d’une aide précieuse pour leur floraison.

Suivez la recette :

1 kg de feuilles fraîches, 10 litres d’eau et un seau (non métallique) ! 

Hachez les feuilles et faites-les macérer une dizaine de jour dans l’eau en prenant soin de remuer chaque jour votre mélange. 

Filtrez, réservez votre préparation et utilisez les déchets dans votre potager ou dans votre compost ! 

Ne gardez pas votre purin trop longtemps, il faut l’employer dans l’année  ! 

Pour l’utiliser sur vos plantes, il vous faudra le diluer : utiliser 1 litre de purin pour 9 litres d’eau.

Tiges de sureau

Le purin de sureau

Vous avez besoin d’un répulsif naturel ? 

Le purin de sureau arrive à la rescousse ! 

Et oui, les petits rongeurs ne supportent pas ce purin. 

Mais ce n’est pas tout !

Il repousse également les insectes, notamment les pucerons !

Suivez la recette :

1 kg de feuilles fraîches, 10 litres d’eau et un seau (non métallique) ! 

Hachez les feuilles et faites-les macérer 6 à 8  jours dans l’eau en prenant soin de remuer chaque jour votre mélange. 

Votre purin sera prêt lorsqu’il n’y aura plus de trace de bulles !

Filtrez, réservez votre préparation et utilisez les déchets dans votre potager ou dans votre compost ! 

Pour l’utiliser sur vos plantes, il vous faudra le diluer : utiliser 1 litre de purin pour 9 litres d’eau.

La fougère, vous y auriez pensé ?

Le purin de fougère

Dites adieu aux pucerons et aux taupins, le purin de fougère est votre arme secrète ! 

Insecticides et insectifuge, le purin de fougère n’en fera qu’une bouchée. 

Riche en potassium, silice et calcium, c’est également un fertilisant ! 

Il stimulera les défenses naturelles de vos plantes face aux ravageurs. 

Suivez la recette :

1 kg de feuilles fraîches, 10 litres d’eau et un seau (non métallique) ! 

Hachez les feuilles et faites-les macérer 10 à 15  jours dans l’eau en prenant soin de remuer chaque jour votre mélange. 

Votre purin sera prêt lorsqu’il n’y aura plus de trace de bulles !

Filtrez, réservez votre préparation et utilisez les déchets dans votre potager ou dans votre compost ! 

Pour l’utiliser sur au pied des  plantes, il vous faudra le diluer : utiliser 1 litre de purin pour 9 litres d’eau.

En prévention sur vos feuilles, il faudra diluer 10 cl pour 5 litres d’eau. 

En traitement curatif, il faudra  diluer 1 litre de purin pour 10 litres d’eau. 

Vous aurez reconnu la rhubarbe

Le purin de rhubarbe

Là encore nous avons à faire à un redoutable insectifuge et insecticide. 

Car le purin de rhubarbe contient de l’acide oxalique. 

Efficacité prouvée et approuvée contre les pucerons, la mouche de la carotte ou encore la teigne et le ver du poireau ! 

Il repousse également limaces et escargots ! 

Attention toutefois, l’acide oxalique est une substance toxique donc protégez-vous le corps, les mains et les yeux. 

Suivez la recette :

1,5 kg de feuilles fraîches, 10 litres d’eau et un seau (non métallique) ! 

Hachez les feuilles et faites-les macérer une à deux semaines dans l’eau en prenant soin de remuer chaque jour votre mélange. 

Votre purin sera prêt lorsqu’il n’y aura plus de trace de bulles !

Filtrez, réservez votre préparation, vous pourrez l’utiliser pur !

Vous n’avez plus qu’à choisir le ou les purins qui correspondent le mieux à vos besoins ! 

Crédit photos : Saine Abondance, Shutterstock

Partager sur facebook
Facebook

Une réponse

  1. J’ai une question au sujet de la conservation de ces fameux purins : que signifie plus précisément « à l’abri de la chaleur » ? Parce que j’envisageais de conserver mon purin de prêle dans mon abri de jardin mais au vu des températures extérieures, je ne sais pas si c’est un bonne idée… Et au vu de l’odeur j’aimerais éviter d’avoir à le mettre au frigo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous partez déjà ?

Avant de partir recevez gratuitement votre Guide PDF Gratuit ! Découvrez comment l’utiliser ? Est-il bon pour vos plantes ? Que faire avec du marc de café ?

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuit Saine Abondance. Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.