Les plantes

5 choses à savoir sur le rutabaga, le légume hivernal aux multiples bienfaits

Le rutabaga, légume incontournable de la saison hivernale, regorge de bienfaits. 

Ne le laissez plus au rang des légumes d’antan, partez à sa découverte ! 

A la découverte du rutabaga

Croisement entre le navet et le chou frisé, le rutabaga nous vient tout droit de Scandinavie. 

Légume résistant aux climats rigoureux et humides, il s’invite à notre table dès l’automne pour y passer l’hiver. 

Nos aïeux s’en souviennent, sa chair blanche riche de qualités nourrissait nos troupes lors de la Seconde Guerre mondiale ! 

Regorgeant de bienfaits, ce légume est un allié pour la santé du jardinier.

Un légume riche de vertus [1]

Ce légume trop souvent relégué au rang des oubliés est un concentré de bienfaits ! 

Et oui, le rutabaga est un allié de votre digestion ! 

Accélérateur de transit, c’est une vraie ressource pour un intestin en pleine forme. 

Anti-fongique, ce légume d’hiver combattra les indésirables s’invitant dans votre ventre. 

Mais ce n’est pas tout, source de minéraux, de vitamines et d’oligo-éléments, le rutabaga prend soin de notre système immunitaire. 

En effet, il est notamment riche en vitamine C, en antioxydants et en potassium pour le plus grand plaisir de nos cellules et notre système cardio-vasculaire. [2]

Enfin, gorgé d’eau, c’est un légume diurétique favorisant l’élimination ! 

Alors, avez-vous succombé aux nombreux charmes de ce légume racine ? 

Le rutabaga dans votre potager 

Vous souhaitez prendre soin de votre santé avec ce chou-navet ? 

Voici comment lui faire une place dans votre potager : 

Le rutabaga est un amateur de sols humides et riches en humus ! 

En France, il est notamment très bien cultivé en Bretagne et dans le Nord. 

Ce légume sera friand d’un sol paillé pour bien maintenir son humidité. 

Un conseil d’association de plantes : ne les plantez pas à proximité d’autres légume-racines ! 

Vous pouvez semer vos graines dès le mois d’avril jusqu’au début du mois de juin sur un sol ensoleillé. 

Les graines doivent être enfouies à un ou deux centimètres de profondeur. 

Plantez-les en rangs espacés de 30 cm les uns des autres. 

Au sein des rangs, les graines doivent également être espacées de 30 cm. 

Arrosez vos semis en veillant à maintenir un sol légèrement humide !

Comment en prendre soin ?

Une fois votre légume d’hiver planté, prenez-en soin ! 

Le rutabaga raffolant des sols humides, veillez à désherber et maintenez un paillage tout au long de l’année. 

Sachez que le rutabaga se conserve très bien en terre ! 

Par conséquent, récoltez-le dès l’automne en fonction de vos besoins !  

Vous pouvez les laisser en sol jusqu’à l’arrivée de printemps. 

Comment savoir si votre rutabaga est bon à être récolté ? 

Il doit être lourd et ferme ! 

Le rutabaga dans votre assiette

Maintenant que votre sol regorge de ce délicieux légume aux multiples vertus, il est temps de le déguster ! 

Vous avez dit noisette ? 

Vous avez bien lu, ce chou-navet a bel et bien un délicieux goût de noisette ! 

Il peut se consommer comme la pomme de terre : frit, à la vapeur, en purée et même en gratin ! 

Mais le rutabaga fait de la résistance ! 

En effet, il est difficile de l’éplucher avec un économe, privilégiez le couteau ! 

Enfin, son temps de cuisson est plus long que celui de son cousin le navet, comptez près d’une heure ! 

Vous connaissez désormais tous les secrets de ce légume d’automne aux multiples vertus, il ne vous reste plus qu’à endosser votre tablier de jardinier et celui de cuisinier !  

L’équipe Saine Abondance

Sources :

[1]http://healthmedicinet.com/ency/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fichef72d.html?doc=navet_nu

[2] https://ciqual.anses.fr/
pour en savoir plus, il faut taper dans le moteur de recherche « rutabaga » et vous trouverez alors les données nutritionnelles officielles.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Pas de commentaires

Laisser une réponse