L’infolettre gratuite de la permaculture pour tous, partout !

3 conseils pour attirer et protéger les oiseaux dans votre jardin

Posté par Florence

Les oiseaux au jardin
Un oiseau dans un jardin

Les oiseaux nous ravissent lorsqu’ils picorent devant nos fenêtres mais sachez qu’ils sont également des alliés indispensables de nos jardins

Découvrez comment les attirer et les protéger :

Les oiseaux, de précieux alliés au jardin

Ces petites boules de plumes qui peuplent vos potager et vos rebords de fenêtres s’avèrent être de redoutables prédateurs ! 

Un oiseau insectivore est capable de manger son propre poids en insectes en une seule journée. 

Et ceux qui délaissent les insectes alors ? 

Ils sont tout aussi utiles pour votre jardin permacole ! 

La nature est bien faite : leurs habitudes concordent parfaitement avec la croissance et la fructification des plantes.

Alors comment faire venir les oiseaux dans votre jardin ?

Pour attirer les oiseaux : apportez-leur une source de nourriture

Deux oiseaux en plein repas
Deux mésanges en plein repas

Les oiseaux consomment une énergie astronomique pour voler, se réchauffer, nourrir les oisillons etc. 

Un coup de pouce n’est pas de trop pour les aider à passer l’hiver !

Les oiseaux sont d’une grande diversité. 

Leurs habitudes alimentaires sont tout autant diverses et variées ! 

De ce fait, il faut multiplier les points de nourrissage. A même le sol, suspendus, à mi-hauteur…Vous pouvez par exemple construire un perchoir !

Il existe de nombreuses solutions : les maisonnettes avec toit, les silos et les distributeurs de graines, les stations protégées au sol, les boules de graisse… 

Attention : les boules avec un filet en plastique sont dangereuses pour les oiseaux ! 

Petite astuce : ils doivent pouvoir regagner leurs points de sécurité (arbres, haies, buissons…) rapidement, placez leur nourriture à environ 3-4 mètres à l’abri de vos félins. 

Quand les nourrir ? 

D’octobre à avril ! 

Laissez-les se nourrir par eux-mêmes le reste de l’année. 

Avec quoi les nourrir ? 

Du côté des granivores, privilégiez les graines de tournesol, pavot, sarrasin, avoine, lin… 

Du côté des insectivores, optez pour des noix, des fruits et baies séchés, des flocons d’avoine, le tout non salé ! 

Avec quoi ne surtout pas les nourrir ? 

Tout ce qui est salé ! Y compris le pain. 

La noix de coco, les graines traitées, le lait et les larves de mouches sont aussi à proscrire.

Enfin, n’oubliez surtout pas de leur apporter une source d’eau été comme hiver, en achetant ou construisant un abreuvoir !

Oiseaux du jardin, sachez les nourrir !

Envie de faire de votre jardin un lieu d’abondance pour les bêtes à plumes ? 

Suivez le guide !

Il vous suffit de planter des espèces qui seront source de provision pour vos amis ailés. 

Tournesol, zinnia, cardon, œillet, pourpier, bouleau et soucis sauront ravir les granivores. 

Lavande et thym attireront les insectes dont ont besoin certains insectivores. 

Chèvrefeuille, sureau noir, pyracantha seront appréciés pour leurs baies. 

Une autre solution : 

graines ! 

Telles que le poireau, l’ail, la salade, etc. 

Vous pouvez également laisser des tas de feuilles et de branchages au sein de votre jardin afin de leur fournir une source d’insectes. 

Faites de votre jardin un nichoir à oiseaux 

Nichoir à oiseaux fait maison
Nichoir à oiseaux fait maison

La raréfaction de la biodiversité végétale nuit aux volatiles. 

Vos jardins peuvent devenir un abri pour les protéger ! 

Pour ce faire, il doit contenir plusieurs strates de végétation : fruitiers etc. 

Une nouvelle fois le pyracanhta, le sureau noir, le chèvrefeuille sont vivement recommandés. 

Mais les chênes, les conifères, les ronces, les aubépines, les ifs, le houx, le lierre, le sorbier sont tout à fait adéquats pour abriter vos protégés. 

Les oiseaux sont en danger !

Vous apercevez de moins en moins de petits volatiles depuis votre fenêtre ? 

Cela ira de mal en pis ! 

Car nos oiseaux sont menacés. 

Les trente dernières années ont vu disparaître 421 millions d’oiseaux à travers l’Europe. 

La diversité des espèces subit un recul sans précédent.

Et les causes sont multiples :

Les pesticides et les insecticides en tout genre.

L’urbanisation, la raréfaction des bocages. 

Le changement climatique … 

Venez leur en aide et il ne vous restera plus qu’à prendre le temps d’observer vos petits oiseaux !

Vous pouvez agir en signant notre pétition disponible en cliquant ici

Partager sur facebook
Facebook

2 réponses

  1. je vois la photo ci-dessus, avec la mangeoire commune remplie de graines. Pour observer pas mal d’espèces dans mon jardin, l’hiver surtout, je ne pense pas que ce soit une bonne solution. D’abord à cause des intempéries. L’eau dégrade la valeur nutritionnelle des grains. Ensuite les oiseaux ont des comportements sociétaux particuliers avec une hiérarchie très prononcée. Les espèces ne s’accordent pas forcément. Le rouge-gorge n’est pas très agréable quand il se nourrit, et peut même se montrer agressif avec les autres volatils. Par contre il n’a pas peur de l’homme. Il peut venir à 50 cm de vous sans problème. Il vit souvent très près des maisons et passe sa vie là, près de vous. On a l’impression qu’il vous connait. C’est très agréable. La mésange est bien plus farouche. Donc il faut répartir beaucoup d’offres de nourriture. Comme çà, ils mangent plus tranquillement et individuellement. Ils sont toujours dans l’inquiétude d’un prédateur potentiel. Les boules de graisses sont intéressantes car elles nourrissent plusieurs espèces : celles qui piochent dedans font beaucoup de déchets, mais d’autres viennent picorer ces restes savoureux même au sol. C’est souvent le cas des merles, des grives, etc. Moins à l’aise avec l’acrobatie sur les boules.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous partez déjà ?

Avant de partir recevez gratuitement votre Guide PDF Gratuit ! Découvrez comment l’utiliser ? Est-il bon pour vos plantes ? Que faire avec du marc de café ?

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuit Saine Abondance. Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.