L’infolettre gratuite de la permaculture pour tous, partout !

Le meilleur arbuste pour vous et votre jardin : le noisetier !

Posté par Florence

Notre imagination du noisetier
Notre imagination du noisetier

Chère lectrice, cher lecteur,

Lorsque l’on déguste de succulentes noisettes, on image un arbre ainsi :

Mais avez-vous déjà eu l’occasion d’observer les fleurs du noisetier, chez vous, ou lors d’une balade en forêt ?

Vous y aurez peut-être remarqué que le noisetier a la particularité d’avoir sur le même arbre des fleurs femelles et des fleurs mâles.

Rares sont les initiés qui savent reconnaître les fleurs femelles.

Personne, ou presque, ne sait reconnaître ces fleurs femelles, car en fait, elles se « cachent » dans le bourgeon ! On ne voit que de petites franges roses qui en sortent :

Les bourgeons abritant les fleurs femelles
Les bourgeons abritant les fleurs femelles

Cette information est capitale pour la pollinisation du noisetier, nous allons le voir dans un instant.

Mais avant, laissez-moi vous dire pourquoi je vous conseille d’adopter cette espèce chez vous 😊.

Voici pourquoi vous devriez absolument planter des noisetiers chez vous :

🌱 Tout d’abord parce qu’il pousse facilement, il est très rustique et peut pousser en plaine jusque 1500 mètres d’altitude​ !

🌿 Evidemment, parce que vous aurez des noisettes​ !

C’est délicieux et c’est assez cher à l’achat, 24 euros le kilos ça fait réfléchir…

🌱 Pour ma part, je suis absolument férue des noisettes torréfiées au four, 15 minutes suffisent​ !
(Cette recette ne conserve pas leurs vitamines, mais la gourmandise l’emporte…)

Mais surtout, je vous recommande d’adopter des noisetiers chez vous pour préserver la biodiversité

Le noisetier est l’une des rares variétés fleurissant en hiver (février/mars) ce qui est vitale pour vos insectes auxiliaires qui ont besoin de prélever du nectar et du pollen durant la froide saison.

Et qui dit « insectes auxiliaires » dit « pollinisateurs », donc plus de production de fruits et de légumes, et une régulation naturelle des ravageurs​ !

Sans compter tous les autres animaux qui se délectent, eux, des feuilles et des noisettes.

C’est un vrai gîte 4 étoiles pour toute la précieuse faune qui vous entoure.

Mais attention…. Pour obtenir des noisettes, c’est assez délicat !

Voici mes conseils :

N°1 : Plantez cet automne plusieurs espèces différentes de noisetiers 😊

Voyez-vous, quand un noisetier est fleuri, on peut y voir des fleurs mâles et quelques rares fleurs femelles comme on l’a vu plus haut.

Mais le noisetier n’est pas un « arbre facile » si j’ose dire, puisque le pollen des fleurs mâles n’est pas forcément compatible avec les fleurs femelles du même arbre !

Charge au vent d’apporter alors le précieux pollen ailleurs, à une espèce différente plantée à côté.

C’est ce qu’on appelle la « pollinisation croisée », et pour le noisetier vous ne pouvez pas y échapper !

N°2 : Plantez des variétés aux floraisons DECALEES.

Mesdames les fleurs femelles ne sont pas toujours fécondables lorsque les fleurs mâles sont prêtes à leur envoyer leurs mots doux.

Donc pour augmenter vos rendements, il est obligatoire d’installer des floraisons décalées. Ainsi, vous serez sûr que parmi vos différentes espèces de noisetiers, certaines fleurs femelles seront prêtes à être fécondées dans le lot, lors de la libération du pollen par les fleurs mâles​ !

Le noisetier est un vrai casse pied si l’on ne connaît pas ces astuces, je vous l’accorde​…

N°3 : Voici quelques variétés à planter en duo​ :

Le noisetier « ​longue d’Espagne​ » qui est très productif et donne des fruits allongés et légèrement sucré à associer au Noisetier Merveille de Bollwiller.

Vous pouvez aussi associer le «​ longue d’Espagne​ » avec le Fertile de Coutard​ ! Il produit vers le 15 septembre, les fruits ont un goût fin.

Et sinon vous avez la solution du noisetier Fertile de Nottingham qui est auto-fertile, mais je vous conseille tout de même de planter plusieurs arbres de cette variété pour être sûr. C’est une variété idéale pour les haies, surtout en climat froid. Les noisettes sont petites et goûteuse, la coque facile à casser.

Alors préparez vos emplacements pour cet automne ! Vous n’avez plus d’excuses 😊

Ne partez pas sans avoir découvert ce guide gratuit !

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuite Saine Abondance.

Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.

Images et dessins : Saine Abondance, Shutterstock.com

Partager sur facebook
Facebook

20 réponses

  1. Bonjour,
    Nous avons planté un noisetier près de la maison. Il produit, selon les années, et l’appétit des petits vers qui percent la coque pour se faire un nid. Il a des feuilles brun rouge et pousse comme un fou. J’en ai replanté un rejeton de l’autre côté de la maison, il lui a fallu 4 ans pour s’enraciner et commence juste à grandir (plus de 30 cm). Les fruits sont délicieux. Je le taille pour le réfréner, tous les automnes. Nous vivons à 850 m d’altitude, dans une vallée alpine (froid l’hiver, neige, gel, chaud l’été).

    1. Bonjour, nous avons un noisetier sauvage, mais il n’y a pas de noisettes. Quel est le souci? Merci pour tous vos conseils

  2. j ai la chance d avoir 2 noisetiers dans mon jardin qui me donne tous les 2 des noisettes au goût et à la forme complètement différent il y en a un aux feuillages rouge qui donne de petites noisettes et l autre aux feuilles vertes qui donne de plus grosses noisettes et chaque année je suis obligée d enlever des noisetiers jeunes qui poussent en abondance chez moi dans les massifs de fleurs ou dans des endroits ou je ne peux les garder . Merci pour votre article , grâce à cela je vais en prendre soin !!

  3. bonjour, merci pour cesi nfos précieuses.. nos avons 2 noisetiers qui donnent en abondance.. mais.. nous avons au moins un écureuil qui les aime autant que nous.. cette année nous avons vu qu’il y faisait des ravages donc nous avons cueilli les noisettes qui semblaient être prêtes à nos yeux, mais en ouvrant la plupart d’entre elles, il seemble que ce ne soit pas le cas.. comment voit on qu’elles sont bonnes à récolter ? et comment cohabiter avec un écureuil vorace ? merci !

  4. bonjour, merci pour cesi nfos précieuses.. nos avons 2 noisetiers qui donnent en abondance.. mais.. nous avons au moins un écureuil qui les aime autant que nous.. cette année nous avons vu qu’il y faisait des ravages donc nous avons cueilli les noisettes qui semblaient être prêtes à nos yeux, mais en ouvrant la plupart d’entre elles, il seemble que ce ne soit pas le cas.. comment voit on qu’elles sont bonnes à récolter ? et comment cohabiter avec un écureuil vorace ? merci !

  5. Merci pour ce bel article sur le noisetier. A l’automne je plante en suivant vos conseils au sujet des variétés.
    Je suis casse pieds, je sais, mais attention aux fautes d’orthographe. C’est dommage.
    Merci pour toutes les informations que vous nous transmettez.

  6. quand j’ai acheté mon appart, il y avait un noisetier déja en place, ce n’est que l »année dernière que j’y ai vu quelques noisettes, mais elles sont tombées avant maturité idem cette année
    A l’automne je vais lui donner un autre arbre, mais comment éviter que les noisettes ne tombent, nous sommes fin juillet et les rares présentent sur l’arbre sont à terre vertes!!!

  7. J’ai suivi votre conseil il y a plus de 10 ans, en plantant côte à côte deux noisetiers, l’un « Coutard », l’autre, dont j’ai oublié le nom. Ils n’ont pas tardé à produire de très grosses noisettes – comparées avec les sauvages – mais depuis 2 à 3 ans, les noisettes sont quasiment toutes véreuses ! J’envisageais donc d’en supprimer un et je le ferai si je ne trouve pas de solution (que vous pourriez me suggérer ?).
    Merci d’avance.

  8. Bonjour,
    « Charge au vent d’apporter alors le précieux pollen ailleurs, à une -espèce- différente plantée à côté ». Il serait plus exact de dire à une variété différente (de la MEME espèce donc). Deux espèces différentes ne se fécondent pas (sauf exception).

  9. Eh bien moi, j,avais un noisetier pourpre avec des noisettes,délicieuses…seulement il a fallu le couper car je suis allergique au pollen de noisetier (pas aux noisettes ,heureusement)…je trouvais bizarre ma rhinite allergique qui débutait dès février …

  10. Je possède un noisetier qui a sans doute plus de 100 ans.A la base,il y a une dizaine de pieds qui poussent.A mesure qu’ils vieillissent,je les coupe.J’ai replanté des rejets ,il y a 3 ans qui commencent à donner.Hélas,depuis qques années,les écureuils ne m’en laissent pas une.ILs les mangent les 3 premières semaines du mois de juillet:à ce moment-la,elles sont pleines,mais pas mures.En principe,elles sont mures vers le 15 août.Ce sont les meilleures noisettes que j’ai jamais mangées.Elles sont plutôt petites et ovales comme des olives.Mais j’ignore leur nom.

  11. Merci pour cet excellent article.
    Je désire vous faire part d’une expérience thérapeutique surprenante:
    Suite à des chimiothérapies et des troubles digestifs, je présentais des hémorroïdes saignantes. J’ai confectionné avec de jeunes feuilles de noisetier fraîches coupées menu et imbibées d’huile d’olive, cataplasme que j’ai fait appliquer à même les hémorroïdes. Dès le lendemain, je n’ai plus saigné et en quelques jours les hémorroïdes ont beaucoup régressé.

  12. je possède 5 noisetiers dans mon jardin depuis plus de 20 ans…Disons que je connais un petit peu
    le sujet de la reproduction…Seul bémol en accord avec M .LOISEAU les balanins me ruinent ces noisetiers à plus de 90%
    J’ai essayé du purin d’orties ;grattage,poules etc.. rien n’y fait…je serai très intéressé par une solution adéquate..sachant
    que les produits des pros sont interdits aux particuliers…C’est dire la nocivité des noisettes achetées sur les étals à des
    prix exorbitants .

  13. C’est vrai que mes parents ont plantés deux espèces différentes de noisetiers côte à côte. Je comprends pourquoi maintenant. 1 Corylus Avelana ‘contorta’ (le noisertier tortueux) et deux Corylus Avelana (les noisetiers « normaux ». Et ils donnent tous les ans!

  14. Un autre usage du noisetier :
    Plantez en un près d’une cuve de réserve d’eau, il l’a protège de la lumière, freine le verdissement, protège le plastique des U V …
    Quand on rempli les arrosoirs les quelques gouttes qui tomberont suffiront à son bonheur
    Si on peut, laisser les poules accéder à sa base, elles détruiront les larves des ballanins (les insectes qui mangent les noisettes) qui passent l’hiver dans le sol
    Félicitation pour vos articles passionnés

  15. Il est inexact de dire que les vitamines sont détruites par la chaleur ! Ce problème concerne surtout la vitamine C, pas vraiment un problème pour la noisette et les oléagineux en général. Il y en a 2 ou 3 autres qui sont un peu affectées mais modérément et cela dépend bien sûr de la durée et de la température. Si ce n’était pas le cas tous les gens qui ne mangent que des aliments cuits seraient morts depuis longtemps, en particulier ceux qui ne consomment pas de fruits. C’est le cas de ma mère de 96 ans qui ne mangent que des poires, assez rarement, elles n’aiment pas les autres fruits…
    @ Becq : si, il est banal que des espèces différentes se croisent, il ne s’agit pas d’exceptions. Ce qui est moins fréquent c’est que les graines soient fertiles mais ça dépend des cas. Contrairement à la légende lorsque de population ne sont pas interfécondes on peut dire qu’il s’agit d’espèce différentes MAIS l’inverse n’est pas vrai. Les hybrides peuvent aussi avoir des problèmes de fécondité mais ce n’est pas non plus obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous partez déjà ?

Avant de partir recevez gratuitement votre Guide PDF Gratuit ! Découvrez comment l’utiliser ? Est-il bon pour vos plantes ? Que faire avec du marc de café ?

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuit Saine Abondance. Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.