L’infolettre gratuite de la permaculture pour tous, partout !

Comment avoir des vers de terre au potager ?

Posté par Florence

Un sol riche en vers de terre
Un sol riche en vers de terre

Chère lectrice, cher lecteur,

En permaculture, on se rend compte qu’il vaut mieux être humble en déléguant le travail à ceux qui font mieux les choses que nous…De jardinier, on devient plutôt chef d’orchestre, et on y gagne sur tous les plans !

Réflexe n°1 : déléguez-lui tout de suite le travail pour avoir un sol vivant 😊

De qui est-ce que je parle ? Ceci lui appartient :

Les vers de terre en milieu naturel
Les vers de terre en milieu naturel

Oui, je parle de nos amis les vers de terre !

Mais pas n’importe lesquels.
Il existe 3 types de vers de terre. Ils ont tous leur importance.

Mais pour instaurer un jardin naturellement abondant, il y en a qui vous intéressent plus que les autres.

Qui sont-ils ?

Ce sont les vers « anéciques ». Ceux que vous ne pouvez pas voir !
Car ils vivent en profondeur dans le sol.

« Wanted »

Leurs turricules sont une mine d’or ! Turricule ?
C’est en fait leur « caca », mais si on dit « turricule », cela fait tout de suite beaucoup plus savant.
Leur turricule, c’est le meilleur engrais naturel, et gratuit !

Ces héros de l’ombre, il vous faut à tout prix en avoir dans votre sol !

Ces « laboureurs du sol » sont les seuls dans votre jardin à devoir le faire. Ils creusent des galeries verticales de leur taille. Ils font de nombreux va-et-vient de jour.

Leur but : acheminer la nuit, à la surface, ce qu’ils ont digéré dans le sol le jour : des turricules (voir la photo ci-haut !).

De la magie sous vos pieds

Ce qui se passe dans leur tube digestif (qui constitue en fait 100% de leur corps) est incroyable : ce qui ressort de leur « bouche » est 1 000 fois plus chargé en nutriments et en minéraux qu’avant.

C’est pourquoi il faudrait littéralement qu’ils avalent tout votre sol sur plusieurs années pour que celui-ci soit entièrement fertile.

C’est ce qu’ils font si on les laisse tranquilles !

De jour, impossible de les voir ! Mais ils travaillent pourtant pour vos récoltes.

Tout en creusant leurs galeries, ils enduisent le sol de bactéries précieuses et de « gel » présent autour de leur peau, sensible au soleil. Cet enduit aide à stabiliser le sol sur le long terme !

Ne criez pas victoire trop vite, on les confond souvent avec leurs cousins !

Si vous grattez le sol, ou encore pire, si vous labourez le sol (ce que j’espère que vous ne faites plus depuis que vous lisez cette newsletter), vous risquez bien de voir des vers de terre dans les premiers centimètres sous la surface de votre sol. Mais ce ne sont pas les anéciques dont nous parlons, ce sont leurs cousins, « les épigés ».

3 astuces pour attirer chez vous ces précieux « anéciques »

N°1 : ils sont très gourmands !
Au lieu de tout mettre dans le compost, je verse une bonne couche de mes déchets organiques à même le sol ! Puis, je recouvre de paillage pour garder le côté esthète du jardin…
Ils raffolent des épluchures de fruit sucrées… On peut les observer la nuit, une lampe torche à la main et à pas de loup…

N°2 : ils aiment bien boire… le thé !
L’autre jour, un lecteur m’a raconté qu’il gardait ses sachets de thé bio car ses vers de terre en raffolent apparemment ! Il place ses sachets de thé humides dans la terre.

N°3 : ils peuvent même être… commandés en ligne !
Malgré ces invitations chez vous, vous ne voyez toujours pas leur turricule à la surface du sol ? Il se peut que votre sol soit « mort » et que vous en ayez peu.

N’ayez crainte, vous pouvez en adopter facilement. On en trouve même en ligne, je pense notamment au travail remarquable du site web plus2vers en France. Je l’avais découvert lorsque j’ai commencé mon lombricomposteur en intérieur ! Ce site est très sérieux.

Et vous, quelles sont vos astuces pour accueillir ces précieux alliés du jardin ?

Merci de mettre vos astuces en commentaires ci-dessous.

Il est temps de prendre soin de vous,
Florence

Ne partez pas sans avoir découvert ce guide gratuit !

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuite Saine Abondance.

Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.

Images et dessins : Saine Abondance, Shutterstock.com

Partager sur facebook
Facebook

24 réponses

  1. Bonjour!
    Comment distinguer les vers anéciques des épigés?
    Dans ma pelouse, à cette saison, le sol est jonché de ces petits tas de déjections comme l’on voit sur la photo. Je pensais bien que c’était effectivement le résultat du travail des vers mais pour la raison que mon sol manquerait d’air. Il est difficile de marcher sur ladite pelouse (je n’ai pas posé de pas japonais et elle sépare l’habitation de l’enclos des poules) alors qu’on l’emprunte tous les jours, tellement ces petits tas la rende « grasse ».
    Remerciements anticipés.
    Anniela

  2. Bonjour,
    Le travail des vers de terre apporte d’autres avantages : non seulement, ils décompactent les sols argileux, et enfouissent des débris organiques, ce qui améliore la structure du sol mais en plus, les galeries verticales qu’ils creusent sont précieuses pour les plantations : lorsqu’une racine tombe sur une telle galerie, elle s’enfonce rapidement profondément et sans effort !
    Merci les vers !

  3. Bonjour,
    Vous dites que vous recouvrez votre sol de déchets organiques car les vers aceniques en raffolent mais j’ai peur que cela attire les rats ou autres rongeurs. Pourriez- vous me dire si le fait de mettre simplement du paillage dessus cela empêcherait les rongeurs de venir ?
    Merci pour vos retours.

    Cordialement.

    Lucille.

  4. 3 sortes de vers : ceux qui circulent à faible profondeur (ils se baignent dans les flaques aussi) ceux qui circulent entre 60 et 100 cm de fond, et ceux qui circulent de bas en haut. les 3 sont nos amis. Les rongeurs ? si vous ne mettez pas de nourriture genre pain, choux, pommes… vous en verrez moins, et ils ne viendront pas dans vos maisons. sinon, veiller à garder fermées les portes en automne, c’est là qu’ils cherchent à se réfugier dedans.

  5. Bonjour Florence
    J’ai acheter une ferme et je m’en suis aperçu que mon sol étais argileux calcaire (blanchâtre et très compact) avec beaucoup de ronce et mousse pensée vous que ce vers dont vous parler peux vivre dans ce sol?

  6. le calcaire ne se voit pas à la couleur. mattez un peu de chaux dans une poignée de terre : s’il dégage une odeur de javel, c’est que c’est acide. votre sol a donc un ph trop bas, il faut l’enrichir à la chaux.
    s’il n’y a pas d’odeur refaite l’expérience en mettant qq goutte d’acide. si ça sent la javel c’est qu’il contient du calcaire. ainsi vous saurez si c’est calcaire ou acide, ou la moyenne.
    le calcaire est 2x + : l’acide est 1x – . l’azote, le fumier purin… est – aussi. si le sol est acide il ne peut pas garder ces intrants et redevient continuellement pauvre tandis que les engrais vont polluer les nappes. vous devez progressivement mettre du calcaire qui va lentement remonter ce déficit par réaction chimique, si c’est ça le manque de votre sol. dans le cas contraire il n’en faut pas. chez moi le sol est calcaire quasi pur. l’enfouissement de bois de résineux est l’idéal pour baiser le PH, ce qui serait une faute grave dans un sol acide.

    1. J’avais pris l’habitude de mettre des sachets de thés pour éloigner les chats de mes chers fushias. J’étais obligée de le faire régulièrement car ils disparaissaient.. Maintenant je sais pourquoi. Je vais donc continuer de leur offrir un thé régulièrement..

  7. Bonjour,

    J’aimerais savoir comment planter des haricot ou des pois sans retourner la terre pour ne pas abîmer le sol

  8. Pour ma part, j’ai un lombticompost les vers s’y multiplient à foison. Quand ils ont bien fait leur travail on aperçoit leur d’éjections sur les rebords du bac. Dès qu’un niveau du lombricompost est prêt je reparti son contenu au jardin, les vers s’y installent.
    Dans mon lombticompost je mets beaucoup de thé et infusion et je consomme une grande quantité de légumes bio. J’alterne avec des couches de boîtes d’œuf pour un bon équilibre. J’en prends soin, je les nourris avec passion, ce sont mes bébés 😊 ils nourrissent ma terre et mon cœur.

  9. Bonjour à tous,
    Cela fait plusieurs années que j’ai un lombricomposteur que j’alliment régulièrement avec nos déchets vert. Nos amis les vers font un boulot extraordinaire pour transformer ces déchets. En retour , j’obtiens un très bon terreau et aussi de l’engrais liquide appelé Lombrithé.
    les vers adorent les pommes et épluchures de fruits , ils se multiplient a grande vitesse lorsque je les alimente avec des déchets de verger.
    En même temps , cela fait un élevage de vers et régulièrement j’en relâche dans mon jardin,et comme ça mes déchets vert sont transformés, les vers sont nourris et logés, j’ai du bon terreau et de l’engrais liquide et en plus j’alimente le jardin en vers….
    que du positif d’avoir un lombricomposteur…
    Aller lancez vous !!

  10. Les anéciques sont des vers de grande taille. Ils vivent dans des galeries verticales ou sub-verticales qu’ils creusent dans le sol. Ils occupent l’ensemble du profil du sol, à l’opposé des deux autres catégories écologiques de vers de terre, les épigés, les endogés. Wikipédia
    alors vous dites qu’on ne peut pas les voir !
    qui a raison?

  11. Bonjour nouvellement abonnée je lis vos newsletter avec intérêt et en particulier celle sur le ver de terre anécique. Mais à quoi ressemble t’il? J’ai des protubérances du genre de celles que vous montrez mais s’agit-il de celle provoquée par l’anecique ou autre chose? Je voudrais en voir un pour faire la différence avec les autres que j’ai dans mon jardin.Merci .

  12. Bonjour,
    Je dispose d’un broyeur de végétaux.
    Mon idée est de déposer les végétaux broyés sur 3 cm d’épaisseur environ sur le sol à cultiver pour attirer les vers de terre et les micro organismes.
    Cordialement

  13. Bonjour,

    Je n’ai pas de jardin. Il est possible de mettre de vers directement dans mes bacs de culture ?

    Merci pour vos conseils.

  14. Bonjour,

    Je n’ai pas de jardin. Il est possible de mettre de vers directement dans mes bacs de culture ?

    Merci pour vos conseils.

  15. Bonjour,
    J’aime beaucoup vos conseils. La crise du Covid m’a aidée à me lancer dans l’utilisation de mon jardin et si j’arrive à tenir sur le plus long terme, je vais sans doute devenir membre du club.

    En ce qui concerne les différents vers de terre, si cela peut aider quelqu’un – j’ai trouvé ce site de l’université de Rennes qui aide à déterminer le type de vers :
    https://ecobiosoil.univ-rennes1.fr/cle-de-determination/

  16. Bonjour,
    Quand je désherbe les allées, je fais des petits rouleaux avec les herbes enlevées et je les mets au bord, tout au long des allées. Je n’ai pas à transporter jusqu’au compost, ça retient l’humidité et les insectes s’y abritent . Les allées sont ainsi bien matérialisées.
    Merci pour vos infos et votre travail.
    Cordialement,

  17. Je viens de découvrir votre site, très sympat et de bonnes astuces.
    J’ai l’immense chance d’habiter au bord d’un plateau forestier ou je fait des ballades quotidienne toute l’année et dont je reviens jamais bredouille car j’y glane toutes sortes de produit qu’offre la Nature: outre les champignons, feuilles et bois morts, fougères aigle, prèles pour mulchage et purin et, au printemps et à l’automne des turricules par kilo pour mon bac à semis dans ma serre.
    Je garde aussi mes urines merveilleux engrais

  18. Je lis votre infolettre et les questions me viennent. Les vers qu’on retrouve au Québec sont-ils les mêmes que ceux qu’on trouve en Europe ? J’ignore si c’est vrai mais j’ai lu que le lombric qu’on trouve facilement au Québec n’est pas une espèce locale. On sait ce que peut parfois faire une espèce dans un écosystème qui n’est pas le sien. Comme le thé. Il doit bien exister dans laa flore locale quelque plante aussi attractive pour nos aides les vers.

  19. Dans le jardin, j’ai beaucoup de ces vers de terre. Mon secret; je fais mon propre compost composé uniquement de déchets de fruits et de légumes; jamais de mauvaises herbes ni de gazon comme la plupart des gens. Je le répands 1 fois par an et le tour est joué.

  20. Bonjour
    Je me souviens d’avoir toujours vu les turpitudes dans le jardin dans ma jeunesse mais je n’en vois plus….
    Par contre il y a des taupes !
    Ne détruisent ellles pas ces  » bons vers  » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous partez déjà ?

Calendrier des semis pour 45 plantes

Avant de partir recevez gratuitement le calendrier des semis pour 45 plantes pour vous accompagner tout au long de l’année !

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuit Saine Abondance.

Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.