L’eau

Arrosage : attention, toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins (+ une astuce miracle)

Chère lectrice, cher lecteur,

Arrosage : de quel bord êtes-vous ?

Les plantes de votre potager ne peuvent pas faire de réserve d’eau comme le dromadaire !

Et cette information est CAPITALE, car s’il y a bien un facteur que vous devez maîtriser au potager, c’est votre arrosage !

Il y a 2 écoles :

D’un côté, ceux qui prônent un arrosage systématique : goutte à goutte, canon, asperseur…

De l’autre, les partisans d’une culture SANS eau.

Existe-t-il une recette miracle ?

De mon côté, j’ai vite préféré suivre la voie du juste milieu !

Et cela ne risque pas de vous étonner, car vous commencez à me connaître : je trouve que les extrêmes, même au jardin, ne sont jamais bons.

Trop d’eau ? C’est pire que pas assez !

Pourquoi ? Voici 2 exemples concrets :

  • A la surface du sol, une humidité permanente crée le gîte paradisiaque pour de nombreux parasites, soyez en sûr !
  • Dans le sol, ce n’est pas mieux : l’excès d’eau risque de nuire au bon enracinement de la plante dans le sol. Et pour le sol non plus, cela n’est pas souhaitable. Trop d’eau risque de le noyer, or un sol vivant a besoin de « respirer », comme nous !

Aucun arrosage ? Ne soyons pas dupes !

Vos précieuses plantes sont composées à 90% d’eau. Elles ont donc besoin d’eau.

Ceux qui cultivent sans AUCUNE eau, en réalité, cumulent souvent ces 2 astuces :

  • Avoir un sol déjà vivant (bon humus dans le sol, paillage à la surface).
  • « Forcer » les plantes à développer un système racinaire profond, pour devenir plus « robustes », si l’on peut dire, en allant capter l’eau encore plus loin dans le sol.

Alors que faire entre ces deux extrêmes ?

Généralement, on recommande :

  • D’arroser, plutôt le soir ou tôt le matin.
  • D’arroser abondamment les jeunes plants (type semis) et les plantes à croissance rapide (type laitue), car leur développement est conditionné par leur apport en eau.
  • Avec un sol bien paillé, on peut arroser une seule fois par semaine (à tester chez vous)
  • Printemps / été : en moyenne on compte 120 litres par mètre carré par mois, en comptant les pluies et un bon paillage !
  • S’il ne pleut pas assez… il faudra arroser copieusement, tous les 7 jours, surtout pour les sols argileux !

Il faut donc observer et rester à l’écoute de vos plantes, voir lesquelles ont soif, ou trop bu !

Mais pour ceux qui n’ont pas le temps, ou envie de moins arroser… j’ai testé quelque chose d’encore mieux !

J’ai longtemps « couru » après les astuces arrosage !

Certaines marchent. D’autres pas. Pourquoi ?

Cela dépend grandement de votre pluviométrie et de votre type de sol ! Car l’important, c’est de comprendre la stratégie derrière chaque astuce. Pour comprendre pourquoi elle fonctionne, ou pas, chez vous.

Faites-le test avec cette astuce ? :

Depuis que je l’ai testée, je l’ai adoptée ! J’aime bien la nommer « qui veut boire se sert toute seule ! ».

Car le principe est le suivant : installer à proximité des racines de votre plante sa « gourde personnelle ». Ainsi, elle pourra aller chercher la précieuse eau dont elle a besoin quand elle-même l’aura « décidé » !

Une astuce veille comme le monde

On retrouve cette astuce chez les Romains sous le nom « d’oya » : des pots en céramique dont les parois microporeuses laissent passer l’eau, lentement mais sûrement. Vous en trouvez encore en jardinerie, ou alors vous pouvez faire une variante gratuite :

Voici un petit dessin maison pour vous l’illustrer clairement :

ou alors :

Attention, toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins en eau !

  • J’ai longtemps fait l’erreur d’arroser uniformément le potager !

L’arrosage est une stratégie pour conditionner vos récoltes selon vos envies : récolter plus, plus vite, plus gros ou plus sucré : oui, cela dépend de l’EAU !

Il est temps de prendre soin de vous,
Florence


Saine Abondance

« La différence entre un désert et un jardin, ce n’est pas l’eau : c’est l’homme » – Anonyme

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

12 Commentaires

  • Reply
    Didier
    6 mai 2019 at 12 h 59 min

    Pour la culture des tomates, et ceci dans un souci d économie d eau, je récupère des pots à la decheterie ( 25-30cm de diametre), je coupe le fond et je repique mes plants. Ce qui fait que lorsque j arrose, je suis certain que c la plante qui profite et non les alentours. Ceci n engage que moi

  • Reply
    Martin KUMMERT
    17 mai 2019 at 22 h 56 min

    bonjour, jai teste le pot en terre cuite, on a rebouche le trou au fond du pot avec un peu de ciment, et referme le pot avec une soucoupe en plastique, javais limpression que ca fonctionnait, jusqu’a voir un de mes plants de lavande pres dun de mes pots, avoir tres soif, et l’eau coule tres lentement, on se demande mes parents et moi, si ca fonctionnerait si on percait quelques petits trou dans les pots en terre cuite, si leau passerait mieux et donc a ce moment la, naurait plus de probleme de risque de secheresse!?

  • Reply
    Christianne
    19 mai 2019 at 20 h 07 min

    Après avoir lâché mon potager pendant + ou moins 5 ans je reviens vers lui avec joie. mais j’ai déjà planté en ligne… aie aie aie !!! il faut dire que j’ai une vingtaine de variété de tomates anciennes dont j’avais gardé les graines qui ont germé malgré leur age ! Je suis très ouverte aux nouvelles méthodes , j’entends parler de permaculture…. un peu tout et n’importe quoi. aussi je me suis inscrite chez vous. Je vais commencer par pailler sérieusement et suivre vos conseils.
    Ma terre est dure et caillouteuse (je dis qu’ici poussent les cailloux !) et le soleil tape sérieusement (je suis dans le moyen Var !) J’espère faire des merveilles grâce à vous ! A bientôt. Christianne

  • Reply
    Claudine LALEVEE
    27 mai 2019 at 14 h 26 min

    Bonjour et merci pour vos conseils précieux. J’utilise également la bouteille mais à l’envers, le goulot en terre.

  • Reply
    Regula Batumike
    31 mai 2019 at 13 h 06 min

    Les tomates n’aimant pas être mouillées (feuilles – danger de mildiou), je coupe les fonds de bouteille PET 1,5 litre et j’enterre leur embout proche de la racine des plants de tomate. Je rempli la bouteille d’eau en versant par le fond de la bouteille, et celle-ci s’écoule lentement vers les racines.

  • Reply
    solon jeanne-marie
    31 mai 2019 at 21 h 46 min

    Bonjour, voici mon “truc”, que j’ai d’abord utilisé pour les plantes en pot quand je m’absente : couper le haut d’une bouteille en plastique, un peu en dessous du col, la remplir d’eau, de préférence de l’eau de pluie, lui préparer un trou pas trop loin des plantes, retourner vivement la bouteille (pour qu’elle ne se vide pas), et l’enfoncer la tête en bas dans la terre. Les racines prendront la quantité d’eau qui leur sera nécessaire. L’eau dans la bouteille partiellement en terre ne s’évapore pas trop.
    Je “fais collection” de bouteilles d’eau minérale, en plastique, de tailles différentes, et les utilise en fonction du nombre de plantes. Mais pas en verre car cela chauffe fort au soleil. Cordialement à toutes et à tous, et surtout à la créatrice du site !

  • Reply
    José BERU
    9 juin 2019 at 16 h 00 min

    Vous préconisez l’oya , c’est très bien, mais pas de bouteille en plastic que la terre et l’eau dissous ce qui dégage de la dioxine ni même en céramique mais seulement en terre cuite.
    Bien à vous

  • Reply
    Katherine dejou fillet
    27 juin 2019 at 8 h 01 min

    je prends les bouteilles d’eau , je coupe la base et mets le col dans la terre à la base de chaque plante plus gourmande en eau ou pour un petit groupe de plantes ; je remplis les bouteilles renversées , ainsi les plantes s’abreuvent selon besoin
    en outre je mets des plantes telles que la moutarde pour les tomates, courgettes , poivrons …. plante amie pour elles et aussi du basilic au pied de chaque plant de tomate …cela fonctionne bien pas de maladie …
    merci de vos messages et conseils ; c’est top

  • Reply
    LESTIENNE
    30 juillet 2019 at 14 h 44 min

    J’ai une toute petite terrasse de forme carrée de 9m2….
    Que puis-je en faire ? Ma terrasse à deux côtés sud-est-Ouest qui sont en VERRE BLANC … !

  • Reply
    Maxime
    14 août 2019 at 21 h 30 min

    Bonjour,
    L’oya est en terre cuite. et non en céramique.
    Stop au plastique dans les jardins
    Le meilleur arrosage dans la région sud, c’est “la rigole” … ++ Griffage du sol pour casser la croûte, l’ennemi du jardin n’est pas le soleil mais le vent qui dessèche la terre par capillarité. A vos binettes pour casser la croûte. Bises jardin Maya

  • Reply
    Calon
    19 août 2019 at 12 h 11 min

    Bonjour, j’habite un appartement à Perpignan ( quartier Moulin A Vent ) et je recherche un jardin de particulier dans le même quartier ou les environs proches qui soit fermé et avec arrosage pour commencer mon apprentissage en permaculture .
    Retraité, je peux en échange offrir différents services au propriétaire à discuter sur place . Je respecte la nature, n’emploie pas de produits chimiques et cherche à cultiver pour notre consommation personnelle, mon épouse et moi . Quelques arbres fruitiers seraient le bienvenu !
    Ouvert et homme de parole , j’espère ainsi faire revivre un jardin oublié et participer à le mettre en valeur . Tout repose sur l’offre honnête et mon bon vouloir ainsi qu’une volonté commune à partager .

  • Reply
    Martine GRANDJEAN
    24 août 2019 at 11 h 29 min

    j’utilise une bouteille type eau de source que je remplie puis enfonce dans la terre le goulot vers le bas proche des plantes à arroser… je ne rempli à nouveau la bouteille que quand la plante a tout bu…

  • Laisser une réponse