L’infolettre gratuite de la permaculture pour tous, partout !

Les buttes, c’est comme les antibiotiques : « C’est pas automatique ! »

Posté par Florence

Buttes en permaculture
Les buttes en permaculture

Voici mon avis en un mot sur les « buttes en permaculture » :
c’est super, mais pas (forcément) nécessaire !
Ne vous lancez pas dans ce gros travail sans savoir s’il est vraiment utile et adapté à vos conditions.

Voici de quoi je parle :

Une butte en permaculture
Les buttes au potager

Ne vous fatiguez pas pour rien :

Vous n’êtes pas « obligé » de cultiver sur butte pour faire de la permaculture.
Les médias ont véhiculé une fausse image :
La permaculture ne se limite pas au « jardinage sur butte ».
Il n’existe pas seulement un type de butte avec des rondeaux de bois.
Comble de l’ironie : mettre en place ce type de butte alors que vous n’en avez pas vraiment besoin ne serait justement pas très permacole, puisque la permaculture prône le moindre effort 😊.

Une seule question à vous poser avant de faire une butte : pourquoi la faites-vous ?

La butte possède de nombreux avantages, mais n’oublions pas que c’est une technique inventée en Australie pour pallier les besoins en eau d’une terre sèche, en climat aride !

Je ne recommande pas la butte si :

  • Vous habitez dans une région trop venteuse.
    Car la butte va créer une prise au vent qui risque de dessécher rapidement votre terre que vous devrez arroser abondamment et quotidiennement. (Dans ce cas, mieux vaut cultiver en creux plutôt qu’en butte).
  • Vous n’avez personne pour vous aider à sa réalisation.
    Car sa mise en place demande tout de même de l’huile de coude ! (Mais rassurez-vous : nous allons découvrir dans la prochaine lettre comment tirer parti de ses avantages sans passer par la case des rondeaux de bois à enfouir sous terre).

Deux avantages indéniables :

  • Avoir un jardin surélevé à hauteur de hanche :
    Très pratique pour ne plus avoir à vous baisser. Et cela permet également de ne plus tasser le sol puisque vous jardinez et récoltez uniquement en hauteur.
  • Enrichir votre terre sur le long terme :
    La lignine contenue dans le bois va permettre le développement de nombreux champignons bénéfiques dans le sol. L’humus produit par la décomposition du bois est très stable dans le temps. Le processus est long, mais l’amélioration est durable !

Bon à savoir avec ce type de butte

Mettre en place une butte avec des rondeaux de bois demande de l’huile de coude, mais par la suite, son entretien est très faible !
Conseils de construction : vous pouvez creuser sur 35cm max de profondeur et y enfouir des troncs de 30cm max de diamètre. Pour la largeur, une astuce consiste à prendre l’équivalent de la taille de votre bras !

Bénéficiez de ces avantages sans passer par la case « rondeaux de bois »

En réalité, il existe autant de buttes que de jardiniers. Votre imagination est votre seule limite !

Voici les principes à respecter, puis, faites-vous plaisir :

  • Ne retournez jamais le sol d’une butte.
  • Couvrez toujours la butte avec un paillage.
  • Équilibrez les apports en carbone (matière sèche type foin, paille, bois) et en azote (matière fraîche type tonte de gazon ou feuilles vertes).
  • Utilisez des ressources locales, si possible gratuites.

Quelque soit la technique, voici 2 points à garder en tête.

Le jardinage en permaculture vise :

  • Des actions efficientes : le plus gros résultat avec le plus petit effort !
  • Des actions adaptées à votre situation : copiez l’idée, mais pas la recette toute faite !

Et VOUS, qu’en pensez-vous ?

Ne partez pas sans avoir découvert ce guide gratuit !

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuite Saine Abondance.

Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.

Images et dessins : Saine Abondance, Shutterstock.com

Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous partez déjà ?

Avant de partir recevez gratuitement votre Guide PDF Gratuit ! Découvrez comment l’utiliser ? Est-il bon pour vos plantes ? Que faire avec du marc de café ?

J’accepte en renseignant mon email, d’être abonné à la lettre gratuit Saine Abondance. Je pourrai me désinscrire à tout moment grâce au lien présent dans chaque email.