Les plantes/ Les techniques

Faut-il planter la graine ou le bulbe ?

J’ai écrit cet article dans le but de vous décomplexer.

« Mais de quoi parle-t-elle ? ».

Vous êtes nombreux à m’écrire spontanément pour me remercier, me faire part de vos remarques, ou encore me poser vos questions.

Je suis sincèrement touchée par votre confiance et cette aisance naturelle à échanger ensemble.

Les questions bêtes n’existent pas !

Moi aussi, parfois, j’ai peur de poser des questions.

Pour contrer cela, je vous partage cette astuce que j’emploie pour me donner du courage. Il s’agit de cet excellent proverbe chinois : « Celui qui pose une question risque cinq minutes d’avoir l’air bête, celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie ».

Vous pouvez donc me poser toutes vos questions sans crainte !

Question récurrente : « Faut-il planter une graine, un bulbe ou un plant en godet ?»

Il n’y a pas de bonne réponse universelle. Tout dépend de 3 facteurs :

• Le temps : êtes-vous pressé ou pas ? Avez-vous le temps de choyer votre plante, ou faut-elle qu’elle soit rapidement autonome ?

• L’argent : souhaitez-vous jardiner 100% gratuitement, ou avez-vous un budget jardinage ?

• L’objectif : souhaitez-vous obtenir (rapidement) des récoltes, ou s’agit-il de vous émerveiller de voir votre plante devenir adulte pour ensuite apporter une présence à votre intérieur ?

A vous de choisir

La logique est la suivante : un bébé marche moins vite qu’un adulte. Pour les plantes, c’est la même chose!

Donc si vous mettez terre un plant en godet, avec de belles racines, déjà quelques branches et feuilles, cette plante donnera des fleurs et des fruits bien plus rapidement qu’une simple graine mise en terre. Elle vous coûtera aussi plus cher, mais elle aura l’avantage d’être plus forte contre les maladies ou les intempéries.

Avec les bulbes, la floraison est quasi-certaine pour un prix relativement modique. Ce sont de petits organismes complets mais miniaturisés, feuilles et fleurs sont déjà présentes et peu importe le sens dans lequel il est planté, il poussera facilement.

Plantes en promotion, attention aux arnaques

Méfiez-vous de certaines promotions ! Il est probable que l’on essaye de vous refiler des invendus ou de vieux produits, ayant trainé des journées entières sous des lumières artificielles, qui risquent de finir à la poubelle et d’entrainer une perte sèche pour le distributeur.

Pour être intéressante, la réduction doit au minimum être de 50 %, notamment pour des produits soldés hors période de plantation, car seule la moitié aura une chance de germer ou de prendre correctement une fois mise en terre.

L’option des graines

Les graines mettent plus de temps à sortir à la surface. C’est un plaisir de jardinage différent !

Si vous consommez déjà des fruits ou des légumes bio, alors vous avez des graines GRATUITES à profusion. Ne jetez pas les pépins ou les noyaux, ils repoussent facilement.

Si vous achetez vos graines : n’achetez SURTOUT PAS des graines du type « F1 » dites « non reproductibles ». Il s’agit de semences génétiquement modifiées pour être stériles et ne servir qu’une saison.

De nombreux agriculteurs sont sous le joug de multinationales chimiques qui leur vendent ainsi chaque année des semences… alors que par définition une graine comporte le germe d’une abondance infinie…

Pour aller plus rapidement

Vous pouvez faire germer votre graine avant de la mettre en terre.

Le principe consiste à faire tremper dans l’eau votre graine jusqu’à ce que vous voyiez des germes apparaître dans les graines imbibées. Vous gagnez ainsi plusieurs semaines !

Vous pouvez vous procurer des graines à moindre prix sur les bourses d’échange et les trocs de graines en ligne. Il existe des groupes Facebook par exemple. Vous pouvez bien sûr vous en procurer lors de marchés ou de foires aux graines locales.

Quelques éclaircissements botaniques à retenir

Les plantes disposent de 2 façons de se reproduire :

1. De manière « végétative » par duplication végétale. Par exemple, lorsqu’une tige touche le sol, elle peut en faire des racines et pousser « à nouveau ». C’est pratique dans le cas des fraisiers, moins quand il s’agit de liserons …

2. De manière « sexuée » par les graines. Ce qui ressemble beaucoup à ce qui se passe chez nous.

De manière schématique : le fruit est l’ovaire de la plante. Il contient les graines (qui peuvent être des pépins ou des noyaux).

Le fruit doit être fécondé afin de pouvoir produire des graines. C’est pour cela que les abeilles ou les papillons sont de précieux alliés ! Ce sont eux qui acheminent les « pollen-spermatozoïdes » de fleurs en fleurs. Certains étant mâles, d’autres femelles. Cet échange de pollen permet de les faire se rencontrer et de se féconder par l’intermédiaires des abeilles ou des papillons !

Vous souhaitez être accompagné, à votre rythme, et depuis chez vous ?

Alors je vous ai concocté quelque chose d’unique et d’incroyablement utile. Pour en savoir plus cliquez ci-dessous :

Il est temps de prendre soin de vous,
Florence Mont

Saine Abondance

PS : la première fois que j’ai expérimenté le « test du paresseux » j’ai été merveilleusement étonnée : vous pouvez aussi planter entièrement le fruit sous terre ! Pomme ou tomate, par exemple, directement en terre !

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Pas de commentaires

Laisser une réponse