Les animaux/ Les techniques

Comment activer gratuitement son compost avec des vers de terre

Chère lectrice, cher lecteur,

Voici une astuce qui n’a pas de prix sur le lombricompost : savoir comment inviter les vers de terre dans votre compost !

Si vous avez un jardin, voici l’astuce en image :

technique lombricompost

Voici le tutoriel guidé pour créer un « piège » provisoire et recueillir ces précieux alliés :

  1. Munissez-vous d’une pelle ou d’une bêche pour creuser un trou
  2. Il vous faudra une bonne dose de marc de café (vous en trouverez facilement au café du coin si vous ne consommez pas de café chez vous, de quoi recycler les déchets des uns en or pour les autres).
  3. Prenez un contenant vide, préalablement troué, comme une bouteille coupée ou encore un vieux seau par exemple.
  4. Et faites-en sorte d’avoir un couvercle pour ce contenant (cela peut-être une coupelle, une planche, ou un « gros chat paresseux » comme dirait une amie… c’est une plaisanterie bien sûr).
  5. Creusez un trou de la taille de votre contenant.
  6. Percez votre contenant avec des trous d’au moins 10 mm pour que les vers puissent passer sans se faire mal.
  7. Placez votre contenant dans le trou.
  8. Remplissez-le de marc de café.
  9. Recouvrez le trou avec le couvercle pour éviter qu’il ne se remplisse d’eau à la première averse !
  10. Attendez deux semaines.
  11. Souriez, et allez récolter vos vers ! 😊

Pour ceux qui sont en ville ou en culture sur bitume, voici des alternatives concernant le lombricompost :

Vous ne pourrez pas inviter les vers de terre en faisant les yeux doux au sol pour les faire remonter.

Il vous faudra donc en recueillir ailleurs pour les mettre chez vous, en pot ou dans le composteur.

Voici plusieurs solutions pour trouver des vers gratuitement (en ville ou en campagne) :

  • Demandez à un voisin qui a déjà un compost bien établi, et prélevez des vers chez lui.
  • Appelez votre commune et posez la question ! Qui ne tente rien n’a rien 😉
    De nombreuses communes sont engagées dans le zéro phyto, elles auront peut-être créé leurs propres composteurs.
  • Rendez-vous chez un agriculteur et demandez-lui un peu de fumier, les vers en raffolent.

Mention spéciale

Sinon, j’aimerais vous recommander une initiative formidable que j’ai découverte lorsque j’étais étudiante en ville.

Ayant quitté ma campagne, j’étais terriblement frustrée de ne plus pouvoir recycler les biodéchets.

A l’époque, il n’y avait pas de composteur en bas de mon immeuble.

J’avais utilisé ce site qui existe encore et qui s’est vraiment bien professionnalisé :

https://plus2vers.com/fr/carte/

Aujourd’hui, plus de 2 500 personnes offrent gratuitement leurs vers à travers cette plateforme ultra bien faite pour savoir comment créer un lombricomposteur chez soi, comment s’en occuper, et à quelle porte toquer pour recevoir des vers à domicile, gratuitement 😊.

 

Belle pêche à nos précieux amis les vers de terre.

Il est temps de prendre soin de vous,
Florence

Saine Abondance

mettre cette lettre sur le site SAB merci !

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

4 Commentaires

  • Reply
    Yann VEN
    18 août 2019 at 8 h 28 min

    Merci pour cette info qui va m’aider à récupérer des vers de terre. Juste un détail au sujet du marc de café du” Bistrot du coin”. Il est très rare d’en trouver du bio et celui que j’ai récupéré était pratiquement déshydraté, vu que au percolateur la filtration se fait en haute température et que c’est bien souvent en fin de journée que c’est l’idéal pour le cafetier de donner son marc de café. dois-je humidifier le marc de café? J’aurai aimé un développement sur ce sujet et notamment : Pourquoi les vers de terre sont attirés par le marc de café plus que dans leur milieu naturel?.
    Merci pour la réponse.

  • Reply
    BOUDET Chlotilde
    18 août 2019 at 9 h 14 min

    bonjour, Je souhaite rectifier votre enthousiasme “foufou” de votre article sur les vers de terre :
    le site plus2vers est effectivement très bien, j’en suis l’une des donneuses. Cependant quand vous notez à tort que la personne qui ferra une demande sera livrée chez elle, il ne faut pas pousser…. la personne qui est demandeuse peut au moins faire l’effort de venir chercher elle même ce qu’elle convoite et qui lui est fournit aimablement gratuitement non ?
    Pour ma part, je donne quand les conditions sont favorables pour les vers : je m’assure que les vers “spécifiques” (élément que vous survolez allégrement dans votre article laissant supposer que le lombricomposteur est composé des mêmes vers que dans le jardin ! ce qui est faux car “eisenia” est l’habitant du lombricomposteur ) seront accueillis dans un “lombricomposteur” (pas un composteur de jardin !), afin puisque ce sont des éléments vivants qu’ils y soient bien. Votre article est plus que succint et dangereux si l’on pense qu’il laisse la porte ouverte à toutes les initiatives les plus saugrenues. Le ver n’a pas d’âme, mais du coup c’est peut être à nous humain de ne pas les maltraiter non qu’en pensez vous ???? J’espère que vous saurez rectifier le tir de cet article peu interressant du fait de ses approximations nombreuses, et vous conseille effectivement d’orienter tous les curieux à se documenter sur ce site pour en connaitre les “bonnes pratiques”. cordialement cb

    • Reply
      Florence
      21 octobre 2019 at 18 h 27 min

      Bonjour Chlotilde,

      Merci infiniment pour votre rectification ! Effectivement les vers de terre sont des alliés précieux dont il faut prendre grand soin.

      Bien à vous,
      Florence

  • Reply
    Brigitte
    18 août 2019 at 16 h 06 min

    Svp, dites-moi en quoi diffères les vers? J’ai déjà mis des vers dans mon compost et en fin d’année, il était inutilisable pour les plantes de maison car il y avais des poignées de noueux de petits lombrics. Beurk! Pas dans la maison. Et ils étaient tous très minces. Merci à vous de me répondre.

  • Laisser une réponse