Que faire avec le pourpier ?

Le pourpier (si vous parlez du pourpier d’été, Portulaca Oleracea) est indicateur de sols à très faible pouvoir de rétention.

Il indique également que les sols sont érodés et laissés à nu sans être protégés, ainsi que piétinés et/ou tassés.

Sachant que c’est une plante annuelle et qu’elle se reproduit par graines, vous pouvez commencer par couvrir votre sol avec de la matière organique : paille, foin, fumier, sur 10 cm minimum.

Le compost est intéressant mais seulement si vous disposez une couche suffisante (5 cm si possible).

Sachant que l’occultation empêche plus de 90% des graines de plantes annuelles de germer ; cela devrait donc régler le problème. ​

Sinon, sachez qu’il est comestible et très bon en salade !

Pourquoi ne pas en garder un petit peu ?