Que cultiver ou ne pas cultiver après les pommes de terre ?

Les pommes de terre laisseront après leur passage un sol bien travaillé en raison de leur modalité de récolte (on remue le sol en profondeur). Si votre culture était des pommes de terre de conservation, vous pourrez facilement installer un couvert végétal afin de fixer les reliquats d’azote laissés par les pommes de terre. C’est la meilleure chose à faire, un couvert céréales – plantes gélives (comme la phacélie) – légumineuses. Les légumineuses devront représenter une faible proportion du semis, privilégiez les céréales. Le seigle sera très bien, car il se réveille très rapidement au printemps et, quand nous décidons de le faucher en avril pour installer les cultures suivantes, il aura pu déjà bien pousser. On évitera si possible de remettre une solanacée sur la même zone de culture la saison prochaine, afin de minimiser les risques de maladies. Pour les associations, la pomme de terre peut pousser aux côtés de choux, fèves, pois, haricots…