“Pourquoi donc, sans connaître vos conseils de permaculture, on sèmerait, par “habitude” (…), les graines de façon séparée ? par ilots bien alignés, bien organisés”

Vous avez tout à fait raison, si l’on plante nos légumes de façon organisée, c’est pour y voir plus clair, mais il est tout à fait possible de planter tout mélangé et cela ne sera que bénéfique aux nombreuses synergies qui se créent entre les êtres vivants de votre potager. En ayant par exemple des fèves aux 4 coins de votre jardin, vous évitez que les pucerons n’aient qu’à parcourir 10 cm pour recoloniser une nouvelle fève, ils se heurteront à la place à une plante qu’ils ne connaissent pas et qu’il ne colonisent pas habituellement (les pucerons sont très spécialisés.) Les associations bénéfiques peuvent être réalisées les unes à côté des autres, en lignes, ou bien de façon désorganisée, tout fonctionne. La plantation en lignes n’est qu’un moyen de rationaliser son jardin et de s’organiser plus facilement. Mais on peut aussi adopter un jardin comme celui de Phillip Forrer, dans lequel toutes les plantes sont mélangées entres elles.