La philosophie/ Les techniques

Découvrez les projets des lecteurs Saine Abondance

Et vous ?

Quel est votre projet actuel ?

Votre rêve, même le plus fou ?

Pourquoi jardiner ?
Comment le jardinage naturel vous habite-t-il ?

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses.
Il y a autant de façons de jardiner que de jardiniers, autant de rêves que d’êtres humains !

Nous sommes entre nous, n’hésitez pas partager votre expérience !

Il est temps de prendre soin de vous,
Florence

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

50 Commentaires

  • Reply
    Ceplak
    18 avril 2019 at 16 h 51 min

    Nous avons découvert la permaculture l’année dernière. Sommes très satisfaits et recommençons cette année. Nous habitons à la campagne et n’utilisons aucun produit chimique.
    Merci pour vos articles très intéressants et instructifs.

  • Reply
    Liette
    18 avril 2019 at 19 h 49 min

    J’adore vos partages, vous m’encourager a faire mon potager et a croir a la protection environnemental.

  • Reply
    Thiebaud Sylvie
    19 avril 2019 at 6 h 01 min

    Bonjour,
    Est-il possible de donner mes coordonnées à Sylvie dans le Gard ? Je suis aussi par périodes dans le Gard et j’aimerais y installer de la permaculture.
    Cordialement,
    Sylvie

  • Reply
    Martine GOSSELIN
    19 avril 2019 at 8 h 01 min

    Bonjour
    J’ai un petit jardin (30metre carré environ) depuis 4 ans je ne retourne plus la terre.
    Fin octobre j étale le composte grossièrement sur la terre et les vers font le reste.
    Cette année j’ai mis en plus de la paille afin de garder l’humidité et ça marche !!!!!
    Je vais voir le résultat sur les légumes cette année.
    Par contre j’ai un brugnon qui a depuis quelques années la cloque je ne sais comment m’en débarrasser naturellement bien sûr si vous avez des idées ça m’intéresse
    Merci cordialement
    Martine

    • Reply
      Ricaut
      21 août 2019 at 18 h 41 min

      dans de petits filets, mettre les coquilles d’oeuf, je le fait sur un pécher et cela va.

    • Reply
      Thirard
      4 octobre 2019 at 17 h 15 min

      C’est avec les petits ruisseaux que l’on fait les grands fleuves ; il n’y a pas de petites actions.
      Bravo et merci à tous pour l’amour que vous portez à notre mère nourricière la Terre…
      Salutations distinguées…

  • Reply
    Aurélie
    19 avril 2019 at 9 h 50 min

    J’aimerais faire de mon jardin en friche un beau jardin où règne un joli potager qui nous permettrait de nous nourrir et une jolie partie zen et détente!

  • Reply
    CHOPINAUD
    19 avril 2019 at 13 h 59 min

    Le projet s’apparente davantage à un souhait: voir se développer en milieu rural (ex la Normandie) les pressoirs collectifs permettant de transformer en jus les innombrables quantités de fruits que l’on finit par apporter à la déchetterie quand on a un verger et de nombreux fruitiers. La nature généreuse fournit plus qu’il n’en faut à une famille et personne ne songe à proposer de ramasser tous les fruits à terre. Comment transformer en un plaisir et un bien pour touts ce qui finit en corvée ?!

    • Reply
      Ricaut
      21 août 2019 at 18 h 45 min

      il y a plein de site d’échange… de service, de dons… ventes où on peut jongler pour avoir une personne qui vienne ramasser…; il y a plein de possibilités pour ne pas gaspiller, compost….

    • Reply
      Martin
      5 décembre 2019 at 7 h 54 min

      Bonjour pour repondre au message de Chaupinaud il existe un artisan itinérant en Normandie qui transforme en jus toutes les récoltes de verger ( pommes poires etc … ) il vien chez vous ou à proximité avec son pressoir et le jus est mis en cubis de 3 litres voilà c’est pas très vieux et très pratique le nom commercial m ‘ echappe mais il ne doit pas être très dur à trouver

  • Reply
    Dorothee
    19 avril 2019 at 15 h 58 min

    Bonjour
    Je m’appelle Dorothee
    Avec mon conjoint et nos enfants nous cherchons à créer un eco lieu avec forêt nourricière en permaculture et école
    démocratique dans le 56 du côté de Lorient ou Auray
    Au fur et à mesure nous nous sommes formés sur plusieurs chose en lien avec le projet
    Pour le moment je fais mon potager en permaculture en attendant de trouver une terre constructible à acheter
    Merci pour votre site que nous adorons lire

  • Reply
    Catherine Brunelle, B.Sc., PA LEED®
    19 avril 2019 at 16 h 14 min

    Je fais partie du merveilleux projet Habitat Multi Générations dans la petite municipalité de Lantier, dans les Laurentides au Québec. Il y a 80 terrains. Certains sont déjà la propriété de personnes d’âges variés. Nous partageons aussi 125 acres qui resteront toujours naturels. Le projet est de nous bâtir des petites maisons,m et pouvoir y faire commerce de produits naturels oud e services. J’y offrirai pour ma part, des sessions de cours sur l’Amour Écologique.

  • Reply
    Nicole LeBlanc
    20 avril 2019 at 16 h 54 min

    J’ai un tout petit terrain et je m’intéresse à la permaculture. J’accepte tous les conseils sur le sujet .

  • Reply
    Jean-Charles Pinchon
    20 avril 2019 at 21 h 59 min

    j ai commencé mon potager l année derrière avec buttes de lasagnes et grelinette paillage brf j habite en ville et tous mes voisins et les passants observent ce jardin bien différent des autres pas de motoculteur et pourtant ce marche et même très bien cette nouvelle année s annonce plutôt bien le sol est très vivant les arbres fruitiers sont arrivés une ruche aussi ainsi qu une serre et récupérateur d eau de pluie et le poulailler et en cour de réalisation voila je récupère aussi les déchets végétaux de mes voisins herbe de tonte et branchage (pour faire du brf) j ai aussi la chance d avoir un hérisson, des chauves souries …

  • Reply
    Isabelle
    24 avril 2019 at 7 h 14 min

    Bonjour Florence
    Mon objectif cette année est de continuer à appliquer les principes de la permaculture dans mon jardin, gagner en terrain cultivable, associer les fleurs aux légumes afin de favoriser la production de légumes tout en embellissant mon jardin, semer et planter des fleurs pour attirer les insectes pollinisateurs, optimiser le design de mon potager, essayer les conseils que je vois passer sur Internet et observer les résultats …
    Vaste programme !

    • Reply
      Jacques et Gaétane Catudal
      17 juin 2019 at 13 h 47 min

      Wow, génial, je Jac vais essayer ça, ça va faire du joli sur nos buttes

      • Reply
        Jacques et Gaétane Catudal
        17 juin 2019 at 13 h 49 min

        du Québec

  • Reply
    Catherine CORNUT
    24 avril 2019 at 17 h 53 min

    je veux juste débuter et avoir quelques légumes de ma culture pour commencer doucement mais surement. Après je verrais ce que je peux ajouter.

  • Reply
    Amina
    29 avril 2019 at 19 h 55 min

    Je jardine depuis de nombreuses années, c’est indispensable à mon équilibre et mon bien-être! Cette année, j’ai rejoint une petite association de permaculteurs qui vient de se créer dans mon village, et nous allons expérimenter ensemble. Après avoir beaucoup oeuvré seule, je me réjouis de partager – les tâches, les expériences, et les récoltes! Nous sommes tous plus ou moins novices en matière de permaculture et les conseils de toute sorte seront utiles. Je lis et me documente beaucoup,, et votre site web en fait partie.

  • Reply
    FREGEAC Michel
    9 mai 2019 at 9 h 06 min

    Si tout le monde pouvait agir dans ce sens et surtout ne plus acheter les produits néfastes à la vie de tous les êtres depuis les insectes et de nous-mêmes ! …

  • Reply
    Patrice BOUYSSIERES
    9 mai 2019 at 9 h 58 min

    J’habite en ville au troisième étage dans un appartement avec deux petits balcons, un au sud, surchauffé et donnant sur une rue très fréquentée par un trafic intense, et l’autre, tout petit, au calme au nord. J’aimerai planter des légumes. Les plafonds sont hauts. Que peut-on faire contre les murs ?

  • Reply
    Mme theryca
    9 mai 2019 at 11 h 10 min

    Bonjour Florence,

    Juste un court commentaire. J’ai le projet de devenir conseillère municipale de la commune où je suis née. Je voudrais rendre cette commune (et pourquoi pas la communauté de commune) entièrement bio, c’est une commune rurale. Votre info concernant l’Etat 100% bio donne du baume au coeur. Je vais faire de mon mieux. Merci.

  • Reply
    Patrick Nicolas
    9 mai 2019 at 11 h 51 min

    Au passage à la retraite apres une vie trépidante de viandard passée dans les airs, me voilà passé à la permaculture depuis 4 ans et je vire végétarien petit à petit.
    Deux belles parcelles de 50 m2 ( ajout de terre végétale locale, puis BRF régulier= une magnifique matière ) dans un grand terrain à 600 m d altitude dans les premiers contreforts des Vosges au dessus de colmar
    3 cubes de 1,5 m sur 1 m de haut tout en permaculture également
    Et ce printemps rajout de deux petites planches de 6x 1,2 préparées en permaculture également.
    30% des surfaces réservées pour les fleurs mellifères
    Un. Bassin de 20 m2 avec végétation , poissons , grenouilles …Les oiseaux viennent s y désaltérer et y faire leur toilette !
    Et cette année, petite serre ( chauffée la nuit pour une température mini de 5° assurée) Et mes premières expériences de semis perso ( presse mottes et tout le tralala…!) Ca fait un peu de boulot, Mais ca occupe ! À vos bonnes santés !

    • Reply
      Jacques et Gaétane
      17 juin 2019 at 14 h 46 min

      Je crois que la Terre renaît avec le coeur de l’homme

  • Reply
    Jean-Luc Vaillant
    25 mai 2019 at 17 h 58 min

    Bonjour,
    Cette année 2019 est un début pour moi. Je tente la permaculture. Pour l’instant, j’ai planté un peu comme par le passé mais en ayant fumé copieusement le sol puis après la plantation, j’ai répandu du compost sur environ 5cm d’épaisseur. L’arrosage est superflu pour l’instant, je verrais les besoins au cours de l’été car il y fait très chaud. Je continue à planter ou semer au fil de mes envies en essayant d’associer au mieux les plantes.

  • Reply
    Aniel Sophie
    3 juin 2019 at 7 h 40 min

    Bonjour
    Nous venons d’installer une grande jardiniere partagée en bas de notre immeuble et un petit enclos avec poulailler et 4 poules …
    La bande de terrain utilisée est composée de galets où poussaient des plantes adventices et bio-indicatrices ortie, bourrache, belles de nuit etc… aussi nous avons le principe lasagne paille herbes tondues paille herbes puis terreau et un peu de compost mur…
    Ce week-end nous allons mettre en place un parcourt herbeux pour les poules pour qu’elles nous entretiennent une petite bande …

  • Reply
    Massa
    5 juin 2019 at 10 h 13 min

    J’ai une terrasse à paris je cultive pas mal de choses mais j’aimera savoir quels sont les légumes les plus productifs en pots merci à tous

  • Reply
    Lisa
    9 juin 2019 at 9 h 56 min

    Bonjour, j’habite en ville, je suis bio et écolo. Étant maman solo à 39 heures de travail par semaine, il m’était donc impossible de jardiner mes 1000 mètres carré de terrain. Après avoir mis une annonce dans “savez-vous planter chez nous” j’ai donc prêter mon terrain à un couple et nous démarrons un projet de permaculture donc ils seront seuls en charge du potager et en échange je leur offre le terrain les outils et nous participons ensemble à l’achat des graines. Ils me donneront aussi un petit coup de pouce au jardin et les cultures seront pour les deux familles. C’est aussi un moyen d’aller à la rencontre de l’autre et c’est un couple charmant. Je suis ravi de ce site internet c’est belle initiative.

  • Reply
    Alfred Leblois
    11 juin 2019 at 16 h 50 min

    Cela fait de très nombreuses années que je fais du jardinage sans pesticides, depuis ce temps ma façon de cultiver a évolué et elle évolue continuellement. Je m’approche de plus en plus de la permaculture parce que je m’en inspire mais à 79 ans je ne peux pas commencer à creuser pour y enterrer du brf mais dans certaines de mes cultures j’en mets en surface et j’ai constaté que depuis que je fais ça, je n’ai plus de maladie fongiques dans mes tomates. J’aime bien recevoir vos conseils que je trouve très intéressants. Malheureusement, je ne peux pas cultiver à l’année longue, j’habite au Québec et l’hiver les températures descendent à -31° et plus. Par contre l’été, il peut faire très chaud, ce qui me permet, en prenant certaines précautions, de cultiver la patate douce. Je fais du compost mais cette année, je vais essayer de le mettre directement dans le jardin comme vous le suggérez en recouvrant bien sûr de paille et quand il m’en manque, je dois me contenter de celui vendu en jardinerie.

  • Reply
    Monique
    14 juin 2019 at 15 h 42 min

    Bonjour,
    Merci pour tous vos bons conseils.
    Je suis vos info-lettre concernant la permaculture et cela m’intéresse vraiment. J’habite au Québec. J’investie beaucoup temps et argent pour que ça reste bio. Je viens comprendre avec vous que ma terre est nue donc… J’aimerai transformer ma plate bande ou je cultive depuis plusieurs années en permaculture mais j’ai un problème. J’ai du soleil seulement jusqu’à 15h. Étant en ville, et à cause des arbres autour de ma maison, après 15 h, il y a de l’ombre dans mon jardin. Tout le monde me dit que c’est pour cela que je n’ai pas de bonnes productions et qu’il faut du soleil au moins jusqu’à 18 h minimum pour un jardin.
    Pensez-vous que je peux réussir la permaculture même si je n’ai pas du soleil toute la journée ?
    Merci beaucoup,

  • Reply
    Audin Coco
    17 juin 2019 at 10 h 17 min

    Bonjour,
    Depuis 3 ans nous avons un petit potager en mode serre, de 10 m carrés environ, ouvrable lorsque la météo le permet… j’ai trouvé des graines et des plants bio, et je récupère chaque année mes graines de tomate, courges, potimarrons, poivrons… Cela fonctionne bien jusqu’à présent, évidemment sans pesticides, avec du fumier, du paillage, des déchets de cuisine, des associations de fleurs. Sans oublier mes 4 poules sur 500 m carrés d’herbe, pour qui je me démène à trouver des graînes bio 🙂 ainsi que le bonheur d’une vie plus saine !

  • Reply
    YACOBUCCI Sofia
    20 juin 2019 at 15 h 49 min

    Bonjour !
    Mon projet était de vivre à la campagne pour cultiver et manger mes propres légumes, en 2005.
    J’ai construit la maison d’abord, structure bois, mur en bottes de paille enduites à la chaux. Isolation toit en laine brute de mouton.
    Le terrain 5.000 m2 était nu, puisque un cheval y pâturait et on faisait les foins un fois l’an.
    Maintenant, au bout de 12 ans, en laissant une grande partie en friches, une petite forêt est née, pour le plus grand plaisir des oiseaux.
    Pour les légumes, avec du broyat (BRF) c’est très facile.
    Le gros problème a été les mignons petits lapins, qui appréciaient fort mes légumes, alors il a fallu entourer mes ronds de culture d’un vilain grillage à poules !!!
    J’ai aussi planté des rosiers et cette année c’est une merveille en plus des églantiers qui poussent dans les haies vives, un régal pour l’âme et les yeux §
    Aussi, mon idée était d’apprendre sur les plantes sauvages comestibles et j’ai recensé un centaine des plantes différentes dans ce terrain de la Nièvre. Et je cultive aussi des plantes médicinales et aromatiques .
    Voilà mon expérience, très, très résumée de mon projet.

    • Reply
      Aurian Nève
      1 avril 2020 at 11 h 14 min

      Très beau projet! Je fais quelque chose de très similaire en Espagne. Nous avons la même démarche.
      Tous mes meilleurs vœux de succès et de bonheur.

  • Reply
    Pagot
    24 juin 2019 at 11 h 21 min

    Miichelle
    La permaculture c”est l”avenir de même qu”un retour aux sources de la nature.
    personnellement mon jardin était sans vie malgré grelinette rt abstention de produits chimiques; mais depuis que j”ai recouvert certaines parcelles avec mes épluchures plus rajout de feuilles mortes au printemps c”est plus fertile
    La permaculture c”est passionnant
    Merci

  • Reply
    Pierfal
    11 juillet 2019 at 9 h 28 min

    J’ai des aller avec des graviers et j’ai toujours désherber avec du glyphosate, et c’était efficace, car contrairement à ce que vous dites les mauvaises herbes poussent très bien entre les graviers .
    Par quoi remplacez vous le glyhosate

  • Reply
    Guy Vaessen
    28 juillet 2019 at 10 h 39 min

    Bonjour Florence
    Bravo pour toutes vos initiatives qui vont fédérer toutes les bonnes volontés qui ne demandent qu à reussir leur projet.
    Pouvez vous me dire où se situe le projet de Marame au Sénégal car j y sejourne 4 mois /an .Merci

  • Reply
    Sylvie Nusillard
    28 juillet 2019 at 15 h 27 min

    Bonjour,
    Je suis à la recherche d’un terrain pour y créer un jardin participatif, echanges, ateliers permacultures pour adultes et enfants.
    Vivre en harmonie avec la nature, construire mon habitat naturel.

  • Reply
    Danielle Carré
    29 juillet 2019 at 7 h 43 min

    Je suis en retraite depuis 2ans. Ma maison est construite et je commence mon jardin avec potager, mare, prairie fleurie et poulailler.
    C’est difficile d’aller contre les idées de ceux qui jardinent depuis longtemps et qui se moquent car je laisse pousser les “mauvaises herbes”, je ne retourne pas la terre, j’ai laissé un coin avec des branches et des cailloux mais je suis têtue et je continue.

  • Reply
    Chaudun
    20 août 2019 at 12 h 36 min

    Bonjour!
    Je suis heureuse de voir toutes ces initiatives fleurir.
    Notre projet à nous, c’est de vivre dans une harmonie totale avec la nature. J’ai acheté un champ en bordure de forêt en 2014, dans la vallée d’Azergues (69). 1° avril 2015: arrivée du bois pour la construction. Ce seront 15 mois d’auto-construction en chantiers participatifs, 15 mois de rencontres magiques, avec des joies et … des larmes aussi… Mais le 26 juin 2016: emménagement dans mon petit paradis, avec mon amoureux rencontré au cours de cette folle épopée! Depuis, le jardin se développe avec tout le coeur que nous y mettons pour préserver la bio-diversité. Ce matin, je cueillais mes mirabelles en discutant avec les oiseaux qui se servent laaargement en même temps que moi (les gredins!)
    Maison bio-climatique à ossature bois, murs en paille, enduits à la chaux, à la terre, phyto-épuration, toilettes sèches. Un mandala minéral sur la toiture plate: une roue Médecine. L’agrandissement sera fait de la même énergie. Tout autour: une végétation qui nous enseigne les règles de la Vie quand l’homme ne vient pas la perturber. Nous sommes étudiants à l’écoute de ces maîtres du Vivant. Nos animaux aussi nous enseignent. Bientôt les poules, canards (coureurs indiens 😉 , lamas, chèvres et j’espère cheval pour tirer la charrette que j’envisage avoir un jour pour nos petits trajets.
    Je cultive aussi bien les potagères que les médicinales, les tinctoriales (pour teindre les draps de ma grand-mère qui finissent en jolies robes et autres capelines…) et les mellifères (en attendant les ruches à installer). Bref, retour aux bases.
    Merci Florence de nous aider dans notre démarche.
    Ce lieu sera bientôt prêt à accueillir mes clients, les courageux aventuriers de la Vie qui cherchent à se rapprocher de ces essentiels qui font que nous (re)trouvons nos racines, notre source et les chemins de la santé, de la liberté, de la simplicité, … du bonheur??? Son nom: Le Domaine éQi Libre. Tout est dans le choix des mots et de l’orthographe 🙂

  • Reply
    Ricaut
    21 août 2019 at 18 h 59 min

    je ne vois pas où on peut laisser son projet* ni s’abonner à la lettre ?
    je fais de la permaculture sans le faire exprès depuis plus de 31 ans. pas d’arrosage cette année, je fais surtout pour avoir de l’ombre pour l’appart à part que le logeur, plus d’à moité à la ville veut me le faire saboter encore… c’est équilibré, fleuri. il y a les frelons cette année qui m’ont piqué deux fois mais je gère au mieux, à la lune je vais élaguer plus à présent… et empêcher les nids… de frelons…

  • Reply
    L'hippopote
    28 août 2019 at 7 h 26 min

    Pour ma part, je voudrais faire l’expérience de la permaculture avec ma classe de maternelle afin de leur permettre un lien direct avec la terre nourricière et respectueux de leur avenir. Y a plus qu’à puisque j’ai la chance d’avoir une vingtaine de M2 devant ma classe.

    • Reply
      Florence
      29 août 2019 at 16 h 26 min

      Bravo !
      J’ai aidé une école dans un projet de potager pour des classes de primaire et c’était une expérience formidable.
      J’ai hâte d’en savoir plus sur l’évolution de votre projet !

      Au plaisir de vous lire,
      Florence

  • Reply
    Martin
    5 décembre 2019 at 8 h 33 min

    Cet hiver je vais mettre en place ma première butte de permaculture je vais me servir de la taille des haies qui entoure mon terrain entière ou broyées et mélangées aux tontes d ‘ herbe de cette année tout cela finissait à la déchetterie les années précédentes le fait de recycler sur place me permettra de nourrir mon jardin de récolter de bons légumes et supprimera la pollution engendrée par les voyages à la déchetterie j ‘ envisage en parallèle la mise en place d ‘ un petit poulailler bio pour le recyclage de tout les restes de table epluchures etc … et pouvoir ainsi disposer d ‘ oeufs frais toute l ‘ année.
    C ‘ est en lisant des gens comme vous et bien d ‘ autre que la motivation de retourner au jardin est revenue ( becher et desherber pas ma tasse de thé 😩 ) et je ne prétend pas avoir un style de vie au plus proche de la permaculture globale mais j ‘ essais de l ‘ en rapprocher la planète en à besoin

  • Reply
    De Boeck
    6 janvier 2020 at 13 h 30 min

    Bonjour,

    Je vous ai découvert par hasard sur Facebook et je me suis tout de suite inscrite à votre news letter.
    J ‘ai toujours été très attirée par la nature, c ‘est pourquoi aujourd’hui j ‘ai l’objectif de créer ma propre entreprise comme paysagiste. Le but de mon entreprise n est pas « juste de créer un beau jardin », j ‘aimerais sensibiliser les gens à la vie du jardin, d utiliser des essences de la régions,… et du coup je me suis intéressée à cette philosophie : la permaculture.

    Merci pour votre travail.

  • Reply
    POISSON Marie
    25 janvier 2020 at 18 h 51 min

    J’ai repris la maison familiale et je défriche le jardin à l’abandon depuis au moins 5ans vu l’argent de ma tante (97ans) à sa mort il y a 2ans. J’ai acheté un carré pour commencer par les plantes aromatique.

  • Reply
    HILLION
    30 janvier 2020 at 10 h 26 min

    je viens de démarrer un potager 4mx1m en permaculture lasagnes dans un terrain dune de sable : objectif revaloriser le lieu et me faire plaisir et c’est ma part pour l’environnement et la planète. J ai décaissé et fait des apports de matières carbonées et azotées gratuitement : récupération en forêt, en pelouses…et j attends avec impatience le mois de mai pour y mettre mes 1°plants ! J’habite en copropriété et je récupère l’eau des balcons supérieurs qui tombe chez moi, et je peux l’utiliser au besoin pour le jardin qui est paillé avec des feuilles et qui n’en a pas trop besoin pour l instant.
    J ai installé un pot de fleur en terre cuite percé au milieu de chaque carré avec des lombrics et je peux y mettre mes déchets verts coupés en tout petit. Rien ne se perd, la boucle est bouclée. Même en appartement on peut faire des choses naturelles, gratifiantes.

  • Reply
    Emi Moiz
    17 février 2020 at 10 h 43 min

    C’est super tout ces projets !
    Pour ma part (ça peu paraître dingue mais ça ne l’est pas), j’aimerais carrément créer une communauté de personnes vivant dans des huttes (la hutte c’est important car c’est petit et ça permet de gagner de la place et puis c’est juste pour dormir ou faire des trucs basique), et des jardins de permaculture. En fait vivre en autarcie mais pas seuls.
    Après tout , les amish se sont bien créés leur propres délire. Bon, c’est un truc sectaire et religieux et pas génial finalement mais ce que je voulais dire, c’est qu’on pourrait vivre autrement.
    Et puis ce qui pourrait être sympas ce serait de louer des huttes pour que les gens viennent découvrir cet autre mode de vie.

    Ce n’est pas quelque chose que j’aimerais faire, là maintenant car je n’ai pas les moyens et que ça demandera réflexions mais c’est un projet que j’ai en tête et je ne suis pas du genre à laisser tomber…
    En plus ce qui pourrais

  • Reply
    Potherat
    2 mars 2020 at 8 h 03 min

    Bonjour pour ma part je suis à 1400m d’altitude. Le jardin à la montagne apporte d’autres contraintes. Il me tarde d’en apprendre plus

  • Reply
    Bernard
    18 mars 2020 at 14 h 45 min

    Bonjour
    J’aime bien lire votre lettre journalière
    Pour moi mon projet c’est de faire revenir la faune dans mon jardin et pour celà point d’insecticides pour faire revenir les auxiliaires comme les coccinelles vers luisants staphylins hérissons et autres et pourtant je n’ai qu’un jardin de 200 m2 et pourtant chaque nouvelles années m’apportent au fil du temps ces précieuses aides suivant les nuisibles présents dans mon jardin
    Cette année j’ai installé des hôtels pour abeilles solitaires
    Continuez votre site
    Cordialement

  • Reply
    Aurian Nève de Mévergnies
    1 avril 2020 at 10 h 45 min

    Bonjour,
    Voici en gros mon projet en cours.
    J’ai acheté dans une vallée de la Sierra Nevada appelée ‘’la Alpujarra Granadina ‘’ une maison qui a 700 ans dans un village (Atalbéitar) blanc Et piétonnier, resté autentique et des terres en grandes terrasses qui, jamais n’ont connu aucun produit autre que biologique. Ces terres, quasi nues pour le moment sont irriguées par l’eau du village récemment canalisées pour les irriguer.
    A 1150 mètres d’altitude, ce village est un vrai paradis. 340 jours de soleil par an, l’air extrêmement pur. Les oiseaux, le chant de l’eau de la fontaine de la place du village sont les musiques qui accompagnent la journée. Les terres se trouvent à 75 mètres de la maison et La plantation de fruitiers ne fait que commencer. Tout est à faire et les plans sont faits pour 3 terrasses; presque un hectare.
    Coin volailles (volière avec étang) pour poules, canards, oies, dindes, cailles, …
    Coin de 700 m² et pour la chèvre, les deux brebis et et l’ânesse.
    Potagers, vergers, champs, jardins médicinaux, espaces de repos sous un porche de 35 x 6,5 couvert de plantes grimpantes à fleurs et à fruits, réservés d’eau ou l’on peut se rafraîchir et nager, …
    Voilà quel sera l’Eden dans lequel je compte accueillir jusqu’à 5 personnes souffrant de burnout et quelques amis participant à la création du projet.
    J’ai comme projet d’acheter deux petites maison en plus de celle que j’ai pour accueillir confortablement 5 personnes par maison.
    Dans ma maison, j’ai deux grandes étables séparées . Ce qui fait que dans l’une je vais faire un bar et un salon très frais pour l’été qui servira pour les personnes atteintes d’un burnout. L’autre entrée conduit à un escalier de ma maison est en bas j’y fait un appartement très luxueux pour mes amis intimes et des ateliers.
    La majorité du temps se passe dans les potagers et le terrain pour montrer aux personnes qu’on peut vivre d’une manière autonome ou dans des situations comme celle que nous connaissons actuellement, en autarcie. La Permaculture est obligatoire pour des questions d’arrosages (goutte à goutte et arrosage par ‘acequias’ , petits canaux. Aussi, ayant étudié à Gembloux, j’ai toujours préféré et recherché les manières naturelles de réagir aux problèmes de cultures.

  • Laisser une réponse