La philosophie

Avez-eu les oreilles qui ont sifflé cette semaine ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Avez-eu les oreilles qui ont sifflé cette semaine ?

Cette semaine, j’ai eu la chance qu’on m’offre un déjeuner dans un très beau restaurant.

J’ai été très reconnaissante de cette triple chance :

  • Être en forme, dans un bel endroit et déguster des plats délicieux.
  • Célébrer avec des personnes que j’estime le bilan de ces derniers mois et toutes ses aventures
    (ses « échecs », comme ses « réussites » car on vit tous des hauts et des bas, c’est naturel si j’ose dire, cette notion de cycle et de permanente impermanence)
  • Et surtout, avoir la joie de leur parler… de vous!

Oui, j’ai parlé de vous.  Et ils ne m’ont pas cru !

Depuis maintenant plus d’un an, ma vie a changé.

Car il n’y a presque pas un jour où je ne vous ai pas écrit 😊.

Oui, à vous.

  • Que vous lisiez parfois l’infolettre,
  • Ou que vous fassiez partie des programmes pour les abonnés
    (la revue mensuelle du Club, les résumés écrits et audio des meilleurs livres de permaculture, ou, plus récemment, la formation vidéo de jardinage d’intérieur).

C’est à chaque fois un rendez-vous personnel

Certains me disent que lire l’infolettre fait dorénavant partie de leur « rituel » du matin, car c’est « leur moment » pour prendre soin d’eux.

D’autres me disent que c’est trop long !

Parfois avec des coquilles…

Ces mêmes personnes me font des retours constructifs et bienveillants pour améliorer ces erreurs.

Evidemment, selon les thématiques et les expériences…

Certains découvrent des choses à chaque lettre, d’autres moins, ou pas du tout.

Mais ce que vous êtes nombreux à me dire, c’est que le ton des lettres « égaye » toujours vos journées.

Vous sentez qu’on se parle de cœur à cœur…

Ces personnes terminent toujours la lecture avec le sourire, comme si cette lecture les apaisait instantanément.

Ou encore plus fort, certains me disent qu’ils dévorent les lettres mais qu’ils ne jardinent pas du tout !

Et je trouve cela formidable 😊.

Vous êtes formidable.

A table, on m’a posé cette question

« Pourquoi tu t’es intéressée à la permaculture ? »

« Pourquoi tu as créé Saine Abondance ? »

Je crois que ma réponse la plus sincère est loin, très loin, de la simple notion de jardinage et de récolte !

En fait, quand j’ai découvert la permaculture, j’ai ressenti physiquement et intellectuellement une véritable « bouffée d’oxygène » !

Tout un puzzle prenait (enfin) forme.

Tout semblait lié, logique, à la fois simple et naturel.

La permaculture me permettait de voir le monde autrement et de parler une nouvelle langue en fait.

Par exemple :

En permaculture, comprendre les différents éléments qui composent un écosystème naturel, c’est comme apprendre les différentes lettres d’un alphabet.

En permaculture, savoir agencer ces différents éléments avec harmonie pour respecter les équilibres naturels (le « design permacole »), c’est comme savoir créer des phrases qui ont un sens.

Jardiner en permaculture c’est comme parler, ou vice versa !

C’est savoir communiquer avec les autres, se faire comprendre, savoir collaborer avec les autres.

Avec ceux qui nous entourent.
Avec ce qui nous entoure.

Comprendre les symbioses qui opèrent chaque jour sans qu’on s’en rende compte…
entre les humains, ou entre les bactéries et les racines…

En permaculture, pas besoin de jardiner immédiatement !

Tout comme vous n’avez pas de besoin d’être un interprète trilingue professionnel pour jouir des bienfaits d’une nouvelle langue :

  • voir le monde autrement,
  • avoir une large palette de mots pour choisir le plus juste
  • exprimer différemment vos sensations,
  • vous sentir totalement différent selon la langue que vous parlez
  • et récolter l’abondance d’une vraie communication réussie

Et pour moi la permaculture c’est exactement cela : c’est un nouveau langage que vous maîtrisez.

Une nouvelle corde à votre arc !

Une corde vitale pour exprimer pleinement votre potentiel.

Pour avoir une communication effective avec les autres organismes vivants sur terre.

C’est pourquoi cela ne me choque pas que certains d’entre vous lisent et se forment en permaculture sans jardiner de suite 😊.

 

Il est temps de prendre soin de vous.

Florence
Saine Abondance

 

PS : à table, certains étaient tellement étonnés que je me suis prise au jeu de vous faire ce rapide sondage pour pouvoir quantifier l’impact de ces lettres !

Vous n’aurez qu’à me répondre si « oui » ou « non » vous jardinez déjà, merci par avance :

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Pas de commentaires

Laisser une réponse